ActuBurkina
A la une Ma parole Société

Journée internationale de la femme : Le vœu pieux de l’UNIR-MPS, qu’une attention soit portée aux conditions de vie des femmes et de enfants déplacés

Ceci est une déclaration de l’Union pour la Renaissance-Mouvement Patriotique Sankariste (UNIR-MPS) à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme.

 

Peuple du Burkina Faso,

Camarades Militantes, Militants et Sympathisants,

Ce 08 mars encore, à l’instar des autres Peuples du monde, le Burkina Faso célèbre la journée internationale des droits des femmes. Diversement célébrée à travers le monde, la journée du 08 mars a été marquée d’une pierre blanche au Burkina Faso par la Révolution Démocratique et Populaire sous la conduite du Président Thomas SANKARA. Celui-ci a en effet posé des actes concrets qui ont permis de briser les pesanteurs sociales et de libérer la femme Burkinabè pour faire d’elle une partenaire égale de l’homme dans l’édification d’une société de progrès au Burkina Faso.  « La vraie émancipation, – disait-il- c’est celle qui responsabilise la femme, qui l’associe aux activités productrices, aux différents combats auxquels est confronté le peuple ». L’impératif de l’implication « de l’autre moitié du ciel » à la vie de la Nation tire aujourd’hui toute sa justification quand on voit la résilience des femmes burkinabè, face aux affres de la guerre qui nous est imposée depuis sept ans par l’hydre terroriste.

Camarades Militantes, Militants et Sympathisants,

Loin de tout esprit festif, cette journée se célèbre dans notre pays à un moment où des milliers de femmes sont durement éprouvées, contraintes à l’exil forcé dans leur propre pays. Certaines sont inconsolables, en raison d’un enfant, d’un frère, d’une sœur, d’un compagnon, d’un mari arraché à leur affection par des personnes sans foi ni loi. En ce jour où le monde entier célèbre les droits de la femme, nos premières pensées vont vers ces milliers de femmes burkinabè qui se battent tantôt pour apporter le sourire, le bonheur autour d’elles quand elles sont dans un environnement sécurisé, tantôt pour défendre, préserver le droit à la vie, et paient, avec leurs enfants, le plus lourd tribut dans la crise sécuritaire actuelle que traverse notre pays.

Tout en remerciant les travailleurs humanitaires qui œuvrent inlassablement pour atténuer la souffrance de ces milliers de femmes en difficulté dans les différents sites d’accueil des populations déplacées internes, l’UNIR-MPS voudrait exprimer le vœu qu’une plus grande attention soit accordée aux conditions de vie de ces femmes et de leurs enfants.

Tout en s’inclinant devant la mémoire de nos héros tombés pour que vive le Burkina Faso, l’UNIR-MPS adresse sa compassion à toutes ces femmes dont les larmes continuent de couler à cause de la barbarie des groupes armés terroristes.

L’UNIR-MPS voudrait également, par la même occasion, célébrer la bravoure, la résilience et l’intrépidité des femmes burkinabè qui, à divers niveaux de nos Forces de défense et de Sécurité (FDS) et Volontaires pour la Défense de la patrie (VDP), font face courageusement au danger et s’abreuvent à la source des princesses YENNENGA et Guimbi OUATTARA.

Vive la femme burkinabè

Avec le Peuple Victoire !

La Patrie ou la mort nous vaincrons !

Le Président par Intérim

Pr Augustin LOADA

Articles similaires

FBF : Lazare Banssé réintègre des membres révoqués en octobre dernier

ActuBurkina

Célébration conjointe de la 60e journée de l’Afrique et du 48e anniversaire de la CEDEAO :  la CCV-BF apporte son soutien au Burkina Faso

ActuBurkina

Côte d’Ivoire : 627 908 candidats vont à l’assaut du CEPE, ce mardi 21 mai

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR