ActuBurkina
A la une Ma parole Société

Journée mondiale de la diversité Culturelle pour le dialogue et le développement: voici le message du délégué général du CERAV/Afrique

Ceci est un message du Délégué général du Centre Régional pour Les Arts Vivants en Afrique  CERAV/Afrique, Wendlasida Herman POUYA, à  l’occasion de la Journée mondiale de la diversité Culturelle pour le dialogue et le développement célébrée chaque 21 mai.

Le 21 mai de chaque année marque la commémoration de la journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, depuis l’adoption, à l’unanimité, de la déclaration universelle sur la diversité culturelle le 2 novembre 2001 à l’UNESCO. Cette diversité s’incarne dans l’originalité et la pluralité des identités des groupes mais aussi dans l’innovation et la créativité qui constituent les moteurs des industries culturelles et créatives.

Cette journée du 21 mai constitue donc un moment solennel et une opportunité pour le Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/Afrique) ainsi que l’ensemble des acteurs de la culture et des partenaires d’approfondir nos réflexions sur les valeurs de la diversité culturelle, chose qui améliorera notre « vivre ensemble ».

La Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement célèbre non seulement la richesse des cultures du monde, mais aussi le rôle essentiel du dialogue interculturel pour la paix et le développement durable.La prise en compte de la diversité culturelle dans notre contexte actuel demeure une nécessité de  » renforcer le potentiel de la culture comme un moyen d’atteindre la prospérité, le développement durable et une coexistence mondiale dans la paix. » C’est pourquoi l’UNESCO fait appel aux Etats membres et à la société civile pour célébrer cette journée en y associant le plus grand nombre d’acteurs et de partenaires.

Le Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/Afrique), Centre de Catégorie 2 de l’UNESCO, instrument de coopération et d’échange qui a pour objectif général d’accompagner en Afrique, la mise en œuvre de la Convention 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, d’appuyer le développement et la mise en œuvre de politiques et mesures favorisant la diversité des expressions culturelles et de faciliter les échanges d’informations et le partage de bonnes pratiques ne saurait rester en marge d’une telle journée.

Il est évident que le secteur culturel de nombreux pays africains subit de plein fouet les conséquences des crises sécuritaire, économiques voire sociales qui portent un coup dur à la cohésion sociale et à la paix entrainant par conséquent une détérioration des valeurs de la diversité culturelle. Au regard de cette situation, il est à noter que pour faire face aux différentes crises et pouvoir se relever la culture est notre meilleure allié. Elle nourrit l’intimité de chacun. Elle nous permet de nous unir, de nous souvenir et de nous projeter ; de comprendre enfin que nos différences sont l’occasion de célébrer l’esprit humain, d’ouvrir nos horizons et de réaliser notre unité dans la diversité comme l’affirmait la Directrice générale de l’UNESCO.

C’est le lieu pour moi de saluer les efforts des autorités et des acteurs culturels à divers niveaux au plan national et africains qui ont fait preuve de résilience et qui ont permis à la diversité culturelle de continuer à s’exprimer à travers diverses formes et à travers divers évènements majeurs au profit du développement de nos pays.

En tant qu’instrument favorisant le dialogue, la réconciliation et la résilience, je voudrais souligner que la diversité culturelle doit être défendue avec force, en ces temps difficiles que traversent certains Etats. En effet, cet évènement se célèbre dans un contexte ou plusieurs pays africains sont en train d’élaborer leurs Rapports Périodiques Quadriennaux (RPQ) qu’ils devront soumettre au plus tard le 30 juin 2024. Le CERAV/Afrique voudrait les encourager dans cette initiative qui répond aux engagements vis à vis de l’UNESCO et également marquer sa disponibilité à les accompagner, dans le cadre de sa mission de suivi de la mise en œuvre de la Convention 2005, à travers son guide d’assistance technique aux Etats africains pour l’élaboration de leurs RPQ.

Le CERAV/Afrique travaillera toujours avec tous les Etats africains, les Organisations de la société civile culturelles, et le privé pour trouver des solutions idoines aux défis que connait le secteur. Il invite à cet effet les Etats africains et les partenaires à s’approprier le Centre pour des collaborations au profit du secteur culturel africain. J’exhorte alors à cette occasion les acteurs du monde de la culture à se joindre à moi pour célébrer la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

Vive la diversité culturelle !

Bonne célébration à toutes et à tous !

Je vous remercie !

Wendlasida Herman POUYA

Délégué général du CERAV/Afrique

Articles similaires

Mine : Le Président de la Direction d’IAMGOLD Corporation chez le ministre GOUBA

ActuBurkina

Journée des coutumes et traditions: voici le message du président de la CENI

ActuBurkina

Sud-est du Niger : au moins 18 morts et 11 blessés dans l’attaque d’un village par Boko Haram

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR