ActuBurkina
A la une Société

ASSASSINAT DE SALIFOU BADINI: sa famille a prié pour le repos de son âme, à Bourzanga

Salifou Badini, enseignant et directeur de l’école de Kourfayel, dans la commune de Djibo, assassiné le 3 mars dernier par des terroristes, a été inhumé le même jour dans ladite localité. Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB), la famille  du défunt a organisé un doua le dimanche 5 mars, pour le repos de son âme, à Bourzanga (province du Bam).

Selon l’AIB, les sages du village de Bourzanga  ont dit s’en remettre à Dieu « parce que quelque part, il était écrit que notre fils allait quitter le monde des vivants de cette façon-là». Le confrère annonce qu’ une délégation conduite par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Siméon Sawadogo, a réconforté les parents et proches du défunt et aussi rencontré les enseignants issus des circonscriptions d’éducation de base (CEB) de Bourzanga et des autres communes du Bam et du Soum pour leur témoigner la compassion du gouvernement et des mesures urgentes prises pour les sécuriser.

Depuis l’attaque de Kourfayel, note l’AIB, bon nombre des enseignants du Soum ont décidé de fuir la zone.

Selon lefaso.net, Salifou Badini, né le 17 janvier 1989, a fait son entrée en 2014,  dans la Fonction publique. A 28 ans, il comptabilisait ainsi trois années de service en tant qu’enseignant dont une avec la casquette de directeur. Salifou Badini laisse derrière lui une veuve presque à terme.

 

 

Articles similaires

Le G5 Sahel condamne le coup d’État au Burkina Faso au Burkina

ActuBurkina

BURKINA : Valère Somé a tiré sa révérence

ActuBurkina

CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DES MOUSTIQUAIRES : lancement ce 12 juillet à Kamboinsin

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR