ActuBurkina
A la une Société

PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2021 : une analyse citoyenne en faveur du bien-être des populations

Le Secrétariat permanent des Organisations non-gouvernementales (SPONG) en collaboration avec le Centre de recherche appliquée en Finance publique (CERA FP) à organisé une conférence publique ce 7 mai 2021, sur l´analyse de la loi de finances rectificative 2021. L’objectif de cette conférence, selon les organisateurs est d’amener les autorités à mobiliser, à prioriser et à allouer objectivement des ressources financières en faveur du bien-être des populations du Burkina-Faso.

Cette conférence publique , selon Pierre Omer Ouédraogo, chargé de programmes et de mobilisations des ressources du SPONG, est une initiative conjointe du SPONG et du CERA FP et s’inscrit dans le cadre du « Projet de renforcement du contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso ». En effet, depuis 2018, les deux partenaires que sont le SPONG et le CERA FP se sont engagés à construire durablement la participation citoyenne et les capacités d’influence de la Société civile dans le processus du développement avec le souci permanent d’accompagner la redevabilité, aussi bien à l’échelle nationale que locale. C’est pourquoi Pierre Omer Ouédraogo a indiqué que c’est conscient qu’un budget national inclusif est le gage d’un développement soutenable, que le CERA FP a produit un document d’analyse citoyenne du budget national, appelé budget alternatif. « Ce budget alternatif est le regard du citoyen sur le budget proposé par le gouvernement », a-t-il fait savoir. Après la validation de ce budget alternatif, cette conférence publique se veut un espace communicationnel pour partager aux populations du Burkina, les conclusions de cette analyse citoyenne du budget.

Le Chargé de programmes et de mobilisations des ressources du SPONG a noté que pour l’année 2021, le travail d’analyse citoyenne s’est porté sur le projet de loi de finances rectificative et s’inscrit dans le cadre global des efforts de la société civile burkinabè en faveur de la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels. Ce le projet de loi de finances rectificative dit -il est intervenu dans un contexte national difficile au plan sanitaire et sécuritaire. Il a été également marqué par l’élection du nouveau gouvernement en début de l’année 2021, qui a occasionné un certain nombre de mesures et de réformes dans les politiques économiques, entraînant des réajustements du Budget. Le Projet de renforcement du contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso est soutenu financièrement et techniquement par l’Union européenne et Oxfam.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la réalisation de l’analyse en cours d’exercice 2021 se justifie par le contexte socio-politique notamment marqué par les élections, le nouveau gouvernement, la révision du PNDES et la COVID 19 ayant occasionné un certain nombre de mesures et de réformes dans les politiques économiques, entraînant des réajustements du Budget.

 

Cette activité concernera le projet de loi de finances rectificative 2021 et s’inscrit dans le cadre global des efforts de la société civile burkinabè en faveur de la réalisation des droits économiques, sociaux et culturels. Une équipe technique du CERA-FP a été mobilisée pour la rédaction de ce document d’analyse. Ce document sera par la suite édité et transmis à la commission des finances et du budget (COMFIB), au ministre délégué chargé du budget, aux OSC et aux PTF.

 

Articles similaires

Décès du président du Conseil constitutionnel: sa famille professionnelle lui rend un dernier hommage

ActuBurkina

ATTAQUE DE MARKOYE : l’ADF/RDA condamne « cet acte… d’une barbarie inqualifiable »

ActuBurkina

Ebola: de nouveaux cas de contaminations en Sierra Leone

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR