ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

G5 Sahel : la Mauritanie et le Tchad prennent acte du retrait du Burkina et du Niger

Dans un communiqué conjoint ce 6 décembre 2023, la République Islamique de Mauritanie et la République du Tchad, ont pris acte du retrait, le 1er décembre dernier, du Burkina Faso et du Niger, du G5 Sahel.

« Depuis plus d’une décennie, notre sous-région fait face à une guerre asymétrique, transfrontalière aussi grave que dramatique. Dans un contexte d’inquiétudes réelles et de violence nourrie, nos pays frères et amis (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) ont créé, le 15 janvier 2014, à Nouakchott, le G5 Sahel, pour relever, solidairement, le double défi de la sécurité et du développement qui menaçait gravement la stabilité de la sous-région.

L’ambition de notre jeune organisation commune s’articulait autour d’un triptyque stratégique : le renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la région du Sahel, la protection des populations civiles et la promotion du développement économique et social.

A cet effet, plusieurs initiatives ont été enclenchées pour I’atteinte des trois objectifs stratégiques sus indiqués:

La Force conjointe du G5 Sahel (FC-G5S) chargée de lutter contre les groupes armés terroristes et ceux du crime organisé;
Le Programme de coopération transfrontalière (PCT) visant à renforcer la coopération entre les pays du Sahel dans les domaines de la sécurité, de la justice, de la santé et du développement ;
Le Centre régional de formation de lutte contre le terrorisme (CRF-LT) dont l’objectif est de former les forces de sécurité des pays du Sahel à la lutte contre le
terrorisme;
Le Collège de Défense, véritable école de guerre transnationale, dédié à la formation des cadres supérieurs des forces armées.

Depuis l’annonce, en mai 2022, de la décision de la République sœur du Mali de se retirer des instances de notre organisation, nous n’avons ménagé aucun effort pour surmonter la crise engendrée par cette situation et donner corps à un cadre de coopération exemplaire.

Le 1er décembre 2023, les Républiques sœurs du Burkina Faso et du Niger ont décidé du retrait de leur pays de l’ensemble des instances et organes du G5 Sahel, y compris la Force conjointe.

La République Islamique de Mauritanie et la République du Tchad prennent acte et respectent la décision souveraine des républiques sœurs du Burkina Faso et du Niger.

A cet effet, les Gouvernements de la République Islamique de Mauritanie, pays assurant la Présidence en exercice du G5-Sahel et de la République du Tchad, membre de cette organisation, tout en réaffirmant leur attachement aux idéaux de l’intégration régionale africaine et aux objectifs du G5 Sahel qui, malgré les difficultés et les différentes contingences, aura servi de mécanisme pertinent et d’instrument efficace de coopération entre les forces armées et de sécurité de la sous-région, mettront en œuvre toutes les mesures nécessaires conformément aux dispositions de la Convention Portant Création du G5 Sahel notamment en son article 20.

Cependant la République Islamique de Mauritanie et la République du Tchad entendent poursuivre leurs efforts, avec tous les pays du Sahel, pour relever les défis auxquels la région est confrontée.

Les deux pays saisissent cette occasion pour remercier les partenaires techniques et financiers pour leur soutien constant au G5 Sahel et à ses États membres.

Fait à Nouakchott et à N’djamena, le 06 décembre 2023

Articles similaires

Avènement du MPSR : les militaires radiés croient en leur chance de réintégration

ActuBurkina

3e CONGRES DU RDR: Henriette Diabaté portée à la tête du parti

ActuBurkina

Mali: 7 membres de la CMA “assassinés” par des hommes armés

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR