ActuBurkina
A la une Environnement

EXPLOITATION FAUNIQUE : la campagne 2015-2016 est ouverte

Le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique a procédé au lancement de la campagne d’exploitation faunique 2015-2016. C’était le vendredi 29 janvier 2016 à Ouagadougou, lors d’une cérémonie officielle patronnée par le Premier ministre représenté par le ministre des Ressources animales et halieutiques, Somanogo Koutou.
C’est le parc urbain Bangr-wéogo  dans la capitale qui a abrité la cérémonie officielle de lancement de la campagne d’exploitation faunique 2015-2016. Ce lancement a été marqué par le coup de fusil symbolique tiré à 9h 50 mn par le ministre des Ressources animales et halieutiques, Somanogo Koutou, qui a représenté le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. La saison de la chasse qui est désormais ouverte et autorisée jusqu’au 31 mai 2016 sur toute l’étendue du territoire national. Elle intervient dans un contexte où les menaces des terroristes et des préoccupations liées à d’autres phénomènes sont d’actualité. Face à cette situation et pour assurer une bonne organisation de la campagne d’exploitation faunique, des mesures ont été prises par le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique. Il s’agit de la suspension de la chasse aux espèces incriminées dans la transmission du virus Ebola, du respect de la réglementation relative à l’exploitation de la faune, du renforcement du professionnalisme des acteurs, de la mise en œuvre d’un plan d’action stress hydrique, l’aménagement de mares ou de «boulis». Le lancement de cette campagne traduit, selon le ministre de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Nestor Batio Bassière, la volonté du gouvernement à préserver la gestion de la faune quand on sait qu’il faut l’exploiter mais aussi la conserver pour les générations futures. Pour ce faire, il faut développer, a-t-il indiqué, une politique qui permettra, en même temps qu’on développe l’espèce animale, à la population d’en tirer profit car l’exploitation faunique génère des emplois mais aussi procure des ressources pour le budget de l’Etat. Du reste, « le gouvernement mettra cette année, à travers le ministère de l’eau, en place une politique pour permettre aux animaux de vivre dans de très bonnes conditions naturelles », a dévoilé Nestor Bassière. Cette campagne a été placée sous le thème : « Renforcement des infrastructures hydrauliques pour un accroissement du cheptel sauvage dans les aires de protection fauniques ».

Saïdou Zoromé

Articles similaires

Mine de Perkoa : la chambre de refuge est vide

ActuBurkina

DECES DE SALIFOU DIALLO : l’intégralité du programme des obsèques

ActuBurkina

OURSI DANS L’OUDALAN : une attaque terroriste déjouée

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR