ActuBurkina
A la une Société

Education  des élèves au  numérique : une  convention signée entre le MENAPLN et la CIL

Ce lundi 10 mai 2021 à Ouagadougou, le Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, a procédé à la signature d’une convention entre son ministère et la Commission de l’informatique et des Libertés (CIL, représentée par sa présidente elle-même, Marguerite Ouédraogo/Bonané.

Si les technologies permettent l’accès rapide à des informations à caractère éducatif, la possibilité d’échanges à caractère social ou intellectuel, on peut dire aussi qu’elles ne sont pas sans risques et certains risques ont même été identifiés : risques de piratage de données personnelles, fatigue visuelle ou même dépendance.

Dans les termes de la convention signée entre le ministère en charge de l’éducation nationale, il ressort que la Commission de l’Informatique et des Libertés va accompagner le MENAPLN à élaborer des modules de formation pour intégrer dans les curricula de formation des élèves en termes d’éducation au numérique et à la protection de leur vie privée. Cette convention va permettre de sensibiliser les acteurs de l’éducation sur les enjeux du numérique, la protection des données personnels et la vie privée. Il s’agira à travers cette convention signée, de sensibiliser plus d’un quart de la population sur les dangers des contenus postés dans les réseaux sociaux. « Nous avons pensé qu’il était bon de sensibiliser et toucher les 5 millions d’élèves que nous avons et cela aura un impact sur la population », a expliqué le Ministre Ouaro.

La CIL a un rôle de protéger les données personnelles. Et la présidente Marguerite Ouédraogo/Bonané, de déclarer que « les enfants sont avides des nouvelles technologies, des plateformes internet et les réseaux sociaux sans trop de précautions. Nous avons signé ce protocole en vue de pouvoir accompagner le ministère dans l’éducation de nos enfants en insérant dans les curricula de l’enseignement des modules relativement à l’éducation numérique des jeunes et en lien surtout avec la protection de leurs données personnelles et de leur privée ».

DCPM/MENAPLN.

Articles similaires

ATTAQUES AU BURKINA: la FAIB « condamne avec la plus grande fermeté ce massacre des populations »

ActuBurkina

OFFRE DE POSTE ACF

ActuBurkina

AFRIQUE SUBSAHARIENNE : le FMI prédit une croissance «modérée» du PIB

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR