ActuBurkina
A la une Société

DECES  DE DJ ARAFAT :  des Ouagalais entre désolation et consternation

La nouvelle est tombée ce 12 août 2019 comme un coup de foudre. DJ Arafat n’est plus. Le monde du Coupé décalé a été endeuillé par la disparition tragique de son ambassadeur dans un accident de  moto. Comment  les Ouagalais ont accueilli cette nouvelle ?  Voici quelques réactions.

Frédéric Tiendrébéogo, caissier

« Dj Arafat était un pur créateur »

« C’était avec surprise qu’on a appris la mort de Dj Arafat. Au début, je pensais que c’était un buzz comme il avait l’habitude de nous servir. Mais hélas, au fil des heures, on apprenait que c’était la réalité. Je ne m’en reviens toujours pas. J’aime Arafat parce que c’est un pur  créateur, un free styler. Tous les artistes du milieu voulaient l’imiter.  Il avait un style de jeune et  j’aimais surtout sa personnalité et son charisme. Sa mort sur moto interpelle tout un chacun sur le port du casque et le respect du code de la route »

Aminata Moyenga , gérante

« Je le connaissais personnellement »

« J’ai eu à danser avec lui en Côte d’ivoire pour le compte de son premier album, notamment dans son clip « Jonathan». Je le connais personnellement et c’est avec les larmes aux yeux que j’ai appris son décès. C’est triste et la douleur est immense. Mais que dire, c’est la volonté de Dieu. Au début il était calme mais au fil du temps, il s’est forgé une autre personnalité. Mais au fond, c’était quelqu’un de bien. Quelqu’un qui ne cachait pas ses émotions. Ses querelles avec Serges Beynaud, Debordo n’avaient rien de méchant, juste pour le buzz. Sa disparition est une grande perte pour le monde du Coupé décalé. Qui pour porter le flambeau de cette musique maintenant ? On attend de voir.

Djibril Guira , manager d’artiste

« Les jeunes aimaient beaucoup Arafat »

« Nous avons accueilli la mort d’Arafat avec une grande désolation. Sa musique était  beaucoup appréciée par les jeunes. Par contre, les personnes âgées n’aiment pas Arafat au regard de ses agissements. Par exemple,  lorsqu’il   laisse tomber son pantalon ainsi que   ses déclarations souvent remplies de haine. Beaucoup ne voient pas cela d’un bon œil. Personnellement, je n’aime pas les chansons d’Arafat parce qu’elles ne véhiculent aucun  conseil. Je ne peux que souhaiter le repos apaisé de son âme ».

Firmin Lompo, Entrepreneur

« Je doute toujours qu’il ne soit plus de ce monde »

« C’est avec un cœur meurtri que j’ai appris le décès de Dj Arafat. Et pour être franc, je doute toujours qu’il ne  soit plus de ce monde. Je l’ai aimé avant son apogée, c’est-à-dire quand il commençait sa carrière. Mon estime pour lui a diminué au fur et à mesure que sa carrière montait, avec ses frasques,  les injures proférées çà et là, les tenues indécentes, l’usage abusif et démesuré des motos. Toutes ces dérives, pour moi,  étaient  faites à dessein juste pour amuser la galerie sinon le Yôrô comme on le surnomme,  était conscient de ce qu’il faisait. Il  n’était  pas méchant. Paix à son âme ».

Salmata Tapsoba, serveuse

« C’est la volonté de Dieu »

« Depuis ce matin,  nous ne faisons que débattre de la mort de ce grand artiste. C’est avec désolation que  j’ai appris cette perte parce que j’aimais beaucoup ses chansons. Ce qui me fascine davantage, c’est sa manière de danser. C’était vraiment un artiste hors-pair. Sa mort nous désole mais c’est la volonté de Dieu. Nous ne pouvons que prier pour le repos de son âme ».

Aziz BANSE (stagiaire)

Articles similaires

Burkina : près de trois tonnes de chanvre indien estimées à plus de 200 millions de FCFA, saisies

ActuBurkina

BURKINA: le dépistage volontaire de la Covid-19 suspendu

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE : le procès en assises de Simone Gbagbo reporté au 10 octobre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR