ActuBurkina
A la une Société

COTE D’IVOIRE : un policier égorgé par des « microbes » à Abidjan

L’esprit mortifère des « microbes » plane toujours sur Abidjan. Ces  jeunes adeptes de la délinquance urbaine ont égorgé un policier qui regagnait son domicile familial après son service aux environs de 20h (GMT) dans la commune populaire de Yopougon.

Gorge profondément tranchée, vidé de son sang. C’est dans cet état horrible que le corps du policier, Koffi Yao Esaï, a été retrouvé dans la commune de Yopougon, un quartier d’Abidjan.

Selon des témoins, il y a eu une altercation entre les microbes et le corps habillé qui a engendré ce crime. A en croire certaines sources, le policier aurait refusé  de remettre aux microbes ce qu’il possédait comme biens sur lui.  Dans sa confrontation avec le groupe de jeunes microbes, le policier aurait essayé de se servir de son arme. Toute chose  qui lui fut fatale avec  les coups de machettes et de barres de fer qui pleuvaient sur lui de tous les côtés. Son arme a été retrouvée près du corps lors du constat du lieu du crime par la police.

La recrudescence de la violence des « microbes » dans la capitale ivoirienne inquiète de plus en plus les Ivoiriens et malgré ‘‘l’opération Eperviers’‘ lancée par la police ivoirienne en 2016, le phénomène a la peau dure.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

COOPÉRATION : l’Union européenne offre  une enveloppe de 60 millions d’euros au Burkina

ActuBurkina

ATTENTATS TERRORISTES AU BURKINA : le REN-LAC appelle les citoyens à une plus grande vigilance

ActuBurkina

COVID-19 : les volontaires du Club RFI/Banfora en ordre de bataille contre la maladie

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR