ActuBurkina
A l'etranger A la une Sport

CAN 2023: Sao Tomé-et-Principe réintégré en qualifications

La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé ce 1er juin 2022 que son jury d’appel a finalement donné raison à la Fédération de Sao Tomé-et-Principe dans un litige qui l’oppose à celle de Maurice, concernant l’éligibilité d’un joueur santoméen aligné en tour préliminaire des qualifications de la CAN 2023. Conséquence : Sao Tomé est réintégré en éliminatoires, tandis que la Fédération mauricienne pourrait saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester cette nouvelle décision de la CAF.

Nouveau coup de théâtre dans le dossier « Sao Tomé-et-Principe versus Maurice », ce 1er juin 2022. Le jury d’appel de la Confédération africaine de football (CAF) a donné raison à la Fédération santoméenne (FSF) concernant l’éligibilité du joueur santoméen Luis Leal, aligné en tour préliminaire de la CAN 2023. Conséquence : la Seleção dos Falcões e Papagaios devrait bien disputer les rencontres du groupe A face au Nigeria, la Sierra Leone et la Guinée-Bissau, après en avoir été écartée.

Le jury disciplinaire de la CAF avait en effet penché du côté des arguments de la Mauritius Football Association (MFA). La MFA affirmait que l’expérimenté attaquant lusophone avait joué l’aller (victoire 1-0 de Sao Tomé) malgré le fait de ne pas avoir respecté le protocole anti-Covid d’avant-match. Le jury d’appel, lui, estime notamment, dans ses conclusions, rendues publiques : « Étant donné que ni le code disciplinaire de la CAF ni le protocole Covid-19 de la CAF ne prévoient de sanctions en cas de manquement à un test PCR obligatoire, il est juridiquement infondé de considérer le joueur en question comme inéligible. »

« La décision du Jury disciplinaire de la CAF est annulée dans son intégralité, écrit l’instance dans un communiqué. Le résultat du match entre Île Maurice et São Tomé-et-Príncipe est par conséquent ratifié et validé ».

Grâce à son succès 1-0 à l’aller et au nul 3-3 au retour, Sao Tomé-et-Principe est de facto réintégrée pour la phase de groupes. Reste à savoir comment la FSF va réussir à rassembler ses joueurs dans les délais impartis pour disputer les rencontres contre la Guinée-Bissau et le Nigeria que les Mauriciens devaient disputer les 9 et 13 juin 2022.

Des Mauriciens qui pourraient ne pas en rester là. La décision du jury d’appel est contestable devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Là aussi, la MFA devra aller vite si elle veut inverser l’ordre des choses une nouvelle fois…

Source: RFI

Articles similaires

CAN 2021: les derniers matches des quarts de finale ce dimanche

ActuBurkina

ASSEMBLEE NATIONALE: Albert Bamogo supplée à Salifou Diallo

ActuBurkina

EXTRADITION DE FRANCOIS COMPAORE : les organisations professionnelles des médias exhortent les autorités judiciaires burkinabè à assumer leur rôle avec la plus grande responsabilité

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR