ActuBurkina
A la une Société

19e CONGRES ORDINAIRE DU SYNATEL : pour un repositionnement et un renforcement de l’Organisation

Le Syndicat national des télécommunications (SYNATEL) a ouvert les travaux de son 19e congrès ordinaire le 08 Avril 2021 à Ouagadougou. Prévu pour se tenir les 8, 9 et 10 avril 2021, ce congrès se tiendra sous le thème : « le SYNATEL face aux bouleversements du secteur de l’économie numérique dans un contexte de dégradation du dialogue social et de remise en cause des libertés : Enjeux, défis, bilan et perspectives en vue du repositionnement et du renforcement de notre organisation ». L’ensemble des délégués provinciaux venus des différentes régions du Burkina Faso prennent part à ce congrès.

Le 19e congrès ordinaire du SYNATEL se tient les 8,9 et 10 avril 2021 à Ouagadougou.  Selon Soumaila Sow, secrétaire général du SYNATEL, « ce congrès entend faire une analyse du thème qui permettra de discerner les mutations dans le secteur, afin de recenser les conséquences de ces mutations sur le travail dans les entreprises et l’analyse des crises sociales pour y apporter des solutions ». A l’entendre, ce 19e congrès se tient dans un contexte marqué par des repressions contre les organisations syndicales, des atteintes graves aux libertés syndicales et le non-respect des engagements pris par le gouvernement et des remises en cause du principe de dialogue social. Toutes choses qui justifient, selon lui, le choix du thème du présent congrès.

Par ailleurs, le secrétaire général du SYNATEL a indiqué que « ce congrès permettra à son issue de dégager une plateforme revendicative contenant des recommandations ». Une plateforme, qui a l’en croire, permettra au Bureau national qui sera mis en place, d’entamer des négociations pour la résolution des problèmes évoqués dans l’intitulé du thème du congrès.

 En outre, il a invité l’ensemble des militants à des débats francs et constructifs  durant les trois jours de rencontre tout en rappelant  que  face aux remises en cause des acquis importants des travailleurs, la mise à rude épreuve du dialogue social et  une volonté farouche des tenants de pouvoirs à dilapider le patrimoine dans certaines entreprises, il s’impose un sursaut salvateur par une analyse sans complaisance des enjeux du moment, et une prise de décisions croisées à même de permettre de faire face aux crises sociales au plan national et surtout dans le secteur des télécommunications ».

Oumarou KONATE (Stagiaire)

Articles similaires

SITUATION DE LA NATION: voici le discours du Premier ministre

ActuBurkina

ZINIARE : un « dénonciateur » de cas d’excision retrouvé pendu

ActuBurkina

AFFAIRE DSK : « j’ai eu envie de me suicider » (Nafissatou Diallo)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR