ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

Mali: un militaire français tué dans une attaque au mortier à Gao

Un militaire français a été tué samedi au Mali dans une attaque au mortier du camp militaire de l’opération Barkhane à Gao, a annoncé l’Élysée dimanche. Un communiqué fait part de la « très vive émotion » du président Emmanuel Macron à l’annonce de la mort du brigadier Alexandre Martin, du 54e régiment d’artillerie de Hyères, et « confirme la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme dans la région, aux côtés de ses partenaires ».

Le soldat décédé samedi après-midi est le 53e militaire français tué au combat au Sahel depuis 2013. Neuf autres soldats français ont été « légèrement blessés » dans l’attaque mais « leur état n’inspire aucune inquiétude », a précisé l’état-major des Armées dans un communiqué.

Le camp a été la cible peu avant 17h00, heure de Paris (16h00 TU), de « plusieurs tirs indirects » d’obus de mortiers, partis d’une position située à une distance de « cinq à six kilomètres au nord-est », a indiqué le porte-parole de l’état-major, le colonel Pascal Ianni, à l’AFP.

Le brigadier Martin, grièvement blessé, a « été pris en charge immédiatement par l’antenne chirurgicale sur place mais a succombé à ses blessures », a-t-il ajouté.

L’armée française a « engagé immédiatement des hélicoptères de recherche et d’attaque pour intercepter et neutraliser les assaillants », a poursuivi le colonel Ianni. Ils ont été neutralisés, a-t-il dit, sans plus de détails.

Source: RFI

 

 

Articles similaires

Burkina Faso : La Cour de cassation rejette le pourvoi du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana

ActuBurkina

MALI : l’armée repousse une attaque « terroriste » près du Burkina

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU BURKINA : la France va fournir 34 pick-up armés

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR