ActuBurkina
A la une Politique

Fraude électorale au Burkina Faso : la CODEL réaffirme son engagement à réduire les inégalités

La Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL), au cours d’une conférence de presse ce 21 juillet 2022 à Ouagadougou, a réaffirmé son engagement à mener des actions citoyennes pour lutter contre les inégalités et la fraude électorale. Le mouvement de Me Halidou Ouédraogo a, à l’occasion, présenté le projet de « veille et de monitoring citoyen pour une bonne gouvernance électorale au Burkina Faso ».

Afin d’apporter un appui neutre et transparent, la CODEL bénéficie de l’accompagnement du NDI pour soutenir la veille et le monitoring citoyen de la gouvernance au Burkina Faso. Une action en collaboration avec d’autres organisations de la société civile afin d’œuvrer à la veille citoyenne mais surtout de contribuer à la bonne gouvernance au Burkina Faso.

Sur le bilan des d’actions menées sur le terrain depuis l’avènement du MPSR, Me Halidou Ouédraogo et ses camarades ont laissé entendre que la CODEL a contribué à l’élaboration de la charte de la transition, à l’animation du débat sur les réformes électorales et à la consolidation de la gouvernance locale. À ces actions, le président de la CODEL ajoute également les activités de renforcement de la confiance entre les FDS et les citoyens, ainsi que l’animation du débat sur les réformes institutionnelles, constitutionnelles, sécuritaires et la lutte contre le terrorisme.

Sur le projet de veille et monitoring citoyen pour une bonne gouvernance électorale au Burkina Faso en cours, le vice-président de la CODEL, Daniel Da Hien a souligné qu’il s’agira essentiellement d’examiner et de prioriser les recommandations liées aux reformes électorales sur la transition, d’organiser un forum national sur la corruption électorale et le financement illicite des partis politiques, de l’organisation des rencontres de plaidoyer avec les différentes parties prenantes du processus électorale, etc.

A l’en croire, en tant que première force d’observation électorale indépendante du Burkina Faso, la CODEL continuera de jouer son rôle citoyen et ne ménagera aucun effort pour le retour à l’ordre constitutionnel normal et une gouvernance électorale vertueuse au Burkina Faso.

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

Juliette Bonkoungou interpellée

ActuBurkina

Baccalauréat 2023 : 132 980 candidats en lice

ActuBurkina

Centre-Est : 03 policiers tombés sur le site aurifère de Ouarweogo

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR