ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

Mali : plus d’une vingtaine de civils tués par des hommes armés

Une vingtaine de villageois ont été tués samedi 25 mai dernier par des hommes armés dans une localité du centre du Mali. C’est ce qu’ont indiqué, hier, des sources locales qui avancent un bilan provisoire de 18 morts et 21 blessés ».

En effet, l »attaque a visé des habitants d’un village à trois km de Diallassagou, du cercle de Bankass, dans la région de Mopti, l’une des zones où des groupes djihadistes liés à mènent une insurrection depuis 2012.

Selon le maire de Bankass, Moulaye Guindo, des assaillants armés non identifiés avaient attaqué des villageois alors qui se rendaient à leurs champs.

L’attaque a également été confirmée par une source policière et un élu local qui ont respectivement mis en cause des « terroristes » et des « hommes armés ».

« Nous confirmons (les faits). Des terroristes ont froidement tué samedi des civils à Diallassagou. Il y a des morts et des blessés. Ils accusent les civils d’être complices de l’armée malienne », a dit la source policière.

Un élu de Bandiagara a confié sous anonymat que « toutes les victimes sont des populations déplacées installées à Diallassagou. “Nous avons demandé au gouvernorat de région d’assurer la protection des populations », a-t-il poursuivi.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée.

En juin 2022, plus de 130 civils avaient été tués à Diallassagou, une tuerie qualifiée à l’époque de l’une des pires au Mali au cours des dernières années.

Le gouvernement malien avait attribué ce massacre à la Katiba Macina, affiliée au groupe jihadiste Al-Qaïda, qui avait démenti en être responsable.

Source: Africanews

Articles similaires

Désencombrement de la voie publique: La Police municipale à la traque

ActuBurkina

COVID-19: 2 nouveaux cas importés, 6 guérisons et 00 décès à la date du 30 mai

ActuBurkina

SATMO:Des souscripteurs expriment leur ras-le-bol

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR