ActuBurkina
A la une Environnement Politique

FABRICATION ET COMMERCIALISATION DES SACS EN PLASTIQUE : le Maroc sonne la fin

Le Maroc veut tourner le dos à la fabrication et à la commercialisation des sacs en plastique. Pour ce faire, il a décidé de leur interdiction pure et simple à compter de ce 1er juillet 2016.

Pour combattre le phénomène des sacs en plastique, le Maroc vient de prendre une décision radicale en interdisant leur fabrication et commercialisation, ce à compter de ce 1er juillet 2016. Il faut noter que ce sont quelque 26 milliards de sacs plastiques (soit 900 sacs par habitant) qui y sont consommés en moyenne chaque année, faisant du royaume le deuxième pays utilisateur de cette matière après les États-Unis. Le Royaume compte se positionner en tant que meneur régional contre le réchauffement climatique. En effet, du 7 au 18 novembre, il accueille la conférence des Nations unies sur le climat, Cop22. L’interdiction des sacs en plastique est donc pour lui une question d’image qu’il cherche à promouvoir en associant la société civile.

Pour réussir son challenge environnemental, le gouvernement dit être prêt pour ramener les contrevenants à l’ordre. Ainsi, les fabricants devront payer une amende de 200 000 à 1 million de dirhams s’ils contreviennent à la loi. De même pour les distributeurs qui risquent de débourser entre 10 000 et 500 000 dirhams. Ne seront épargnés que les sacs isothermes, de congélation, ceux destinés au secteur agricole et industriel ou encore à la collecte des déchets ménagers, qui doivent cependant obéir à des mesures de conformité.

Rassemblés par CD

Articles similaires

Coopération militaire: le Bénin et le Niger signent un accord

ActuBurkina

Burkina: le Faso Autrement dénonce l’enlèvement de son président

ActuBurkina

Patronat burkinabè: le PCA de Coris Holding Idrissa Nassa élu président du CNPB

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR