ActuBurkina
A la une Société

La 6e Légion de Gendarmerie démantèle des réseaux de contrebande dans la région du Centre-Est

Le 18 janvier et le 1er février 2024, la Brigade de Recherches de Tenkodogo et la Brigade Territoriale de Pouytenga, toutes du Groupement de Gendarmerie Départementale de Tenkodogo, relevant de la 6ème Légion de Gendarmerie, ont mené des opérations de lutte contre les trafics de stupéfiants, ainsi que toutes les autres formes de trafics.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de l’assèchement des sources de financement et l’approvisionnement des groupes armés terroristes. Malgré les multiples opérations menées par la 6ème Légion de Gendarmerie, certains trafiquants s’adonnent toujours à leurs activités de contrebande .Il est important de souligner que les produits de contrebande sont très recherchés par les Groupes Armés Terroristes. Il est donc possible que ces trafiquants ravitaillent les terroristes dans leurs parcours. 

Pour lutter contre ces trafics, des missions de sécurisation et de patrouille sont effectuées par les unités et sous-unités engagées sur le terrain. Elles ont permis aux deux (02) Brigades d’opérer d’importantes saisies qui se présentent comme suit:

Vingt-quatre (24) plaquettes de chanvre indien pesant chacune 01 kilogramme ;
Douze (12) fûts de cyanure soit au total 664,8 kilogrammes ;
Quatre mille neuf cent vingt (4920) explosifs ;
Six (06) rouleaux de cordon détonateur ;
Cinquante-cinq (55) cartons de produits prohibés de marque SOCOMOL soit au total 770 kilogrammes ;
Divers autres produits prohibés.
Les investigations sont toujours en cours pour traduire les personnes mises en cause devant les autorités judiciaires. La 6ème Légion de Gendarmerie demeure engagée dans la protection des personnes et des biens, la lutte contre le terrorisme et les trafics illicites qui alimentent les groupes armés terroristes dans sa circonscription. Tous ces résultats sont à l’actif de la bonne collaboration de la population avec les Forces de Défense et de Sécurité. 
C’est l’occasion d’inviter les populations à faire preuve d’une vigilance accrue, surtout dans ce contexte de terrorisme et à dénoncer tout cas suspect à la Brigade de Gendarmerie ou au Commissariat de Police le plus proche ou en appelant les numéros verts ci-après :
Centre National de Veille et d’Alerte : 1010
Gendarmerie : 16
Police : 17
Source : Gendarmerie Nationale 

Articles similaires

SITUATION SECURITAIRE AU BURKINA : « nous assistons à un recul de l’Etat sur son propre territoire » (UPC)

ActuBurkina

Transition au Burkina Faso : « Les Nations Unies sont prêtes à travailler main dans la main avec les autorités » (Barbara Manzi)

ActuBurkina

Burkina: Une soixantaine de personnes dans le Yatenga, une enquête ouverte

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR