ActuBurkina
A la une Economie

Gestion des finances publiques : des efforts enregistrés de façon globale, selon   la  Cour des comptes

Les premiers responsables de la Cour des comptes ont animé un point de presse ce  20 décembre 2021, à Ouagadougou. Objectif : présenter le contenu du rapport public de l’institution, au titre de l’année 2020. L’on retiendra, pour l’essentiel, que des efforts ont été enregistrés de façon globale, dans la gestion des finances publiques.

Des efforts ont été enregistrés dans la gestion des finances publiques.  C’est ce qui ressort du contenu du rapport 2020 de la Cour des comptes.  « Vous verrez  par exemple qu’au niveau de notre rapport sur l’exécution de la loi de finances, il y a que le gouvernement a déposé, cette fois-ci,  un bilan. C’est un document qui n’existait pas. Le point  général de la gestion des finances a été produit. Cela est une amélioration. Il y a eu des remises en cause de certaines pratiques essentiellement liées à nos recommandations. Nous prenons tout cela comme étant une amélioration. Vous avez aussi la mise en œuvre du budget programme qui est en cours. Au fur et à mesure qu’on avance, on se rend compte que de plus en plus, nous nous rapprochons beaucoup plus de la conformité avec le  nouveau cadre harmonisé des finances publiques au sein de l’UEMOA. Il y a en tout cas de la  bonne volonté pour avancer dans le sens de l’amélioration de la gestion des finances publiques », a avoué  le premier président par intérim de la Cour des comptes, Justin Jean-Baptiste Bouda, tout en relevant  toutefois des insuffisances. Pour M. Bouda, la prise en compte des recommandations par les structures contrôlées et la mise en œuvre effective des réformes engagées par le gouvernement devraient permettre une amélioration significative dans la gestion des finances publiques.

A l’en croire, en 2020, la Cour a réalisé plusieurs activités. « Au titre des activités juridictionnelles, elle  a rendu 10 arrêts définitifs qui ont porté sur l’apurement administratif des comptes de gestion des comptables principaux de l’Etat de 1984 à 2000, des Etablissements publics de l’Etat (EPE) de 2 000 à 2 008, et des Collectivités territoriales (CT) de 1963 à 2000. Cet apurement a été autorisé par l’Assemblée nationale par la loi 031-2016/AN du 27 octobre 2016. Il en est résulté 2 810 comptes de gestion jugés, des décharges et des quitus de gestion au profit de 478 comptables. C’est une des particularités de l’année 2020.  Pour ce qui concerne  l’assistance à l’Assemblée nationale, la Cour a réalisé l’exécution des lois de finances, exercice 2017. Ce contrôle a donné lieu à des recommandations tendant à corriger les  différentes insuffisances relevées. En ce qui concerne les activités de contrôle, la Cour a réalisé l’audit de performance des  déclarations d’intérêt et de patrimoine piloté par l’ASCE-LC pour les exercices 2016 à 2018 ; le contrôle de la gestion de la Société de gestion du patrimoine ferroviaire du Burkina (SOPAFER-B), exercice 2016-2017 ; le contrôle de la gestion du Centre hospitalier régional de Tenkodogo (CHR-TNK) pour l’exercice 2016 à 2019. Dans ce même cadre, la Cour a certifié les formulaires de déclaration de recettes minières des entités publiques dans le cadre de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), exercices 2018 et 2019 et a émis une opinion sur le programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) », a-t-il détaillé.

Du reste, il a fait savoir que  la Cour entend poursuivre ses efforts pour résorber le passif des comptes en état de jugement, instruire et juger les fautes de gestion, notamment les cas de faits pressentis de faute de gestion, assurer les nouvelles missions prescrites par la loi organique relative aux lois de finances.  Pour ce faire, M. Bouda a plaidé pour que soit garantie, à son institution, toute l’indépendance  et l’autonomie  de gestion nécessaire  pour exécuter  son plan de contrôle.

Colette DRABO

Photo: SIG

Articles similaires

Soutien à l’éducation : l’association « AMONSOLI » offre des ordinateurs à des élèves et étudiants vulnérables

ActuBurkina

SIAO 2023 : le 1er vice-président de la Délégation spéciale régionale du Centre visite les stands du PADEL

ActuBurkina

Mali : plus de 110 civils enlevés par des présumé djihadistes

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR