ActuBurkina
A la une Société

Gestion des contraventions routières : La Plateforme e-Contravention officiellement lancée

Le Ministre Délégué, Chargé de la Sécurité, le Commissaire Principal de Police, Mahamadou SANA, avec à ses côtés la Ministre de la Transition Digitale, des Postes et des Communications Electroniques, Madame Aminata ZERBO/SABANÉ, a lancé officiellement, ce mardi 11 juillet 2023, à Ouagadougou, la Plateforme e-Contravention, au cours d’une conférence de presse.

Dans sa déclaration, le Ministre Délégué, Chargé de la Sécurité, le Commissaire Principal de Police Mahamadou SANA, a indiqué que le Gouvernement de la Transition, dans sa vision de modernisation de l’Administration publique à travers la dématérialisation des procédures, a initié la digitalisation du paiement des contraventions routières, dénommée e-Contravention. Il s’agit d’une plateforme numérique qui offre la possibilité à l’usager de la route, auteur d’une contravention, de procéder à son paiement sur place, grâce aux plateformes de mobile money, notamment « Orange money », a-t-il expliqué.

Selon le Ministre Délégué SANA, la Plateforme e-Contravention a été mise en place pour atténuer les difficultés rencontrées par les usagers en cas de commission d’infractions contraventionnelles. Cette plateforme, a-t-il souligné, sera un moyen efficace de lutte contre la corruption et les pertes de capitaux et permettra aussi aux structures étatiques de disposer de statistiques fiables en matière de contravention.

Dans la présentation de la plateforme e-Contravention aux hommes et femmes des médias par la Direction Générale des Transmissions et de l’Informatique (DGTI), il ressort que cet outil comporte trois (03) principales composantes : Il s’agit, de la partie Web, accessible via un navigateur Web, de la partie mobile, installée sur les smartphones, « made in Burkina », et enfin, du paiement proprement dit de la contravention par l’usager.

Séance de démonstration

A la suite de la phase théorique, les journalistes, venus nombreux pour la circonstance, ont eu droit à une mise en œuvre pratique de paiement d’une contravention par un usager auteur d’une infraction, à travers ladite plateforme.

Au terme des échanges avec la presse, le Ministre Délégué SANA, a traduit ses remerciements au Ministère en charge de la Transition digitale, à Orange Burkina et Orange Money pour leur accompagnement dans la conception de l’application et de sa mise en œuvre. Aux hommes et femmes des médias, une invite leur a été faite de vulgariser l’information sur la plateforme à l’endroit de toute la population pour une meilleure appropriation. Les forces de sécurité ont également été invitées à s’approprier cet outil qui contribuera, sans doute, à améliorer les services publics de sécurité.

A ce jour, la Plateforme e-Contravention est implémentée dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Les autres localités seront progressivement couvertes.

DCRP/MATDS

Articles similaires

ERECTION DU MEMORIAL THOMAS SANKARA : c’est parti pour les souscriptions !

ActuBurkina

EDUCATION : Le syndicat en grève de 48 heures

ActuBurkina

BURKINA FASO : 3 gendarmes et 4 VDP tués dans une attaque à Tanwalbougou

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR