ActuBurkina
A la une Politique

BURKINA FASO : un citoyen propose de le rebaptiser Burkinanie ou Karitanie ou Munakanie

Ceci est une lettre ouverte de  Sogme Somé adressée aux gouvernants et aux personnalités habilitées, dans laquelle il propose de saisir l’occasion de l’adoption de la nouvelle Constitution pour rebaptiser le Burkina Faso. Ce vieil homme de  80 ans ne s’arrête pas là, il fait des propositions d’appellation comme Munakanie en pensant aux cours d’eau du pays (Mouhoun, Nazinon et Nakambé).

 « On reparle de la nouvelle Constitution pour le Burkina Faso, je n’en connais pas  l’essentiel du texte. Mais ce que j’ai à voir, me permet de dire que puisqu’il s’agit d’une nouvelle Constitution et de surcroît d’un référendum, il faut saisir l’occasion pour donner un nom plus adapté à notre pays. Nous pouvons nous appeler par exemple :

– Burkinanie ou Burkina tout court… en pensant à la situation actuelle…

– Karitanie… en pensant à l’arbre Karité qui pousse presque partout dans ce pays…

– Munakanie… en pensant aux trois principaux cours d’eau qu’il y a (Mouhoun, Nazinon, Nakambé).

 Burkina Faso (patrie du Burkina), ce n’est pas bon pour bien des raisons. Il est mieux pour nous d’avoir  un président de la République de Burkinanie, de Karitanie, de Munakanie au lieu d’avoir un président de la République de la PATRIE DU BURKINA (ce qui est manifestement bizarre pour tous ceux, bien nombreux, qui ne connaissent pas la subtilité qu’il y a derrière tout ça).

 Et puis, n’est-ce pas une occasion de redonner de l’espoir et de ressouder le pays qui s’en va à la dérive et même à l’inexistence, avec tout ce qui se passe ?

Pourquoi ne fait-on pas de petites choses comme ça, qui sont bien comprises et solutionnent autant que les autres ».

 Sogme SOME

Articles similaires

VICTIMES BURKINABE DE LA BOUSCULADE A MINA : le MATD fait le point

ActuBurkina

BRIGITTE MACRON : une charte de transparence pour clarifier son rôle

ActuBurkina

SITUATION POLITIQUE A L’ARRONDISSEMENT 4 DE OUAGA: « ce cas doit être une leçon pour le législateur », dixit Issa Anatole Bonkoungou de l’ODT

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR