ActuBurkina
A la une Politique

TUNISIE : des écoles coraniques fermées

Depuis 2014, le gouvernement tunisien voulait fermer les écoles dispensant un enseignement coranique anarchique. Le 27 janvier, il est finalement passé à l’action, suscitant la colère des islamistes.

Par un communiqué rendu public le 27 janvier, la ministre de la Femme, de l’enfance et des personnes âgées, Samira Maraï, a mis fin aux activités des écoles maternelles dispensant un enseignement religieux sans autorisation d’exercer. Sa décision n’a pas tardé à susciter une levée de boucliers chez les islamistes. Deux jours plus tard, Noureddine Bhiri, président du groupe parlementaire du parti Ennahdha à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), a interpellé ironiquement la ministre sur « le danger qu’il y aurait à ce que des enfants apprennent le Coran »…
La ministre Samira Maraï a précisé que les jardins d’enfants visés font une lecture du Coran sans lien avec les valeurs de l’islam « en enracinant chez les enfants le sentiment de la peur et de l’angoisse à travers l’enseignement du châtiment de la tombe et en personnifiant les ténèbres de l’enfer au lieu d’apprendre aux petits l’amour d’Allah »…

Source : jeuneafrique.com

Articles similaires

Burkina : un ancien chef du parlement porte plainte contre un journaliste (AIB)

ActuBurkina

5e ANNIVERSAIRE DE L’INSURRECTION POPULAIRE: l’APMP pour la poursuite de l’élan de solidarité enclenché pour soutenir les déplacés internes

ActuBurkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 03 OCTOBRE 2018

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR