ActuBurkina
A la une religion

TABASKI 2018: Vendeurs de moutons cherchent clients

La fête de la Tabaski aura lieu le 21 août prochain. A quelques heures de la célébration de cette fête, nous avons fait le tour  de deux marchés à bétail, notamment à Hamdalaye et Ouaga inter ce 19 août  2018. Selon les témoignages des commerçants de moutons que nous avons rencontrés, le « marché n’est pas bon », car ce n’est pas l’affluence pour l’achat de ces ruminants. Constat.

 

La  fête de la Tabaski devrait en principe être une occasion pour les vendeurs de bétail de  faire de bonnes affaires. Mais  cela ne semble pas être le cas ces dernières années. 2018 n’échappe pas à cette réalité où les commerçants attendent toujours la clientèle.

Au marché de la gare routière à Ouaga Inter où nous avons effectué  notre première sortie, la plupart des vendeurs crie à la mévente. Pour Mohamed Kouraogo  et Souleymane Ouédraogo, « le marché n’est pas bon », cela pour dire que les moutons attendent clients.

Selon Mohamed KOURAOGO,   sur environ 30 moutons, il  n’a vendu qu’un seul  mouton et cela depuis trois jours. A la question de savoir si cela n’est pas dû au prix des moutons, le vendeur soutient qu’il n’en est rien car, a-t-il dit, les prix des moutons vont de  25 000 à  110 000FCFA. Il explique la mévente par le fait  que les clients ne viennent   pas et que  ceux qui se présentent, proposent  des prix en deçà  du prix  d’achat du mouton.

Tout comme Kouraogo,  Souleymane OUEDRAOGO  a, lui également, du mal à écouler  ses moutons. Après avoir vendu un mouton  à 85 000, il  espère faire de bonnes affaires dans  les jours à venir étant donné que certains  clients attendent la dernière minute pour se présenter. Autre lieu, même réalité.

Au marché de Hamdalaye à Ouagadougou, le constat est le même. Pas de marché et les commerçants sont dans la désolation. Adama Nana, un des commerçants rencontrés, confie que cette situation au due au fait « qu’il n’y a pas d’argent ». Il dit être pessimiste et se demande s’il pourra vendre tous ses 30 moutons achetés au Niger. Toutefois, il fonde l’espoir que les clients qui attendent la dernière minute,  se présenteront dans les  prochaines heures afin de leur permettre de faire de bonnes affaires. Ainsi, ils pourront se frotter les mains. C’est tout le bien qu’on leur souhaite.

Roukiétou  SOMA

(Stagiaire)

 

Articles similaires

Covid-19 au Maroc : les vols commerciaux suspendus jusqu’au 31 décembre

ActuBurkina

ALGERIE : l’élection présidentielle aura lieu le 4 juillet (présidence)

ActuBurkina

NIGER : 44 migrants morts de soif dans le désert

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR