ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Sommet de la CEDEAO: l’institution lève les sanctions contre le Niger

La CEDEAO lève les sanctions économiques contre le Niger et annonce la réouverture des frontières et le survol du pays avec effet immédiat.

La CEDEAO a levé  avec effet immédiat, les lourdes sanctions qui pensaient sur le Niger, prises en juillet 2023 après un coup d’État. C’était le  samedi 24 février 2024, lors d’un sommet extraordinaire à Abuja au Nigeria. Cette décision est intervenue après les décisions du Burkina Faso, du Mali et du Niger de quitter l’instance avec effet immédiat.

Après le putsch du 23 juillet 2024 qui a renversé président Mohamed Bazoum, la CEDEAO avait pris une batterie de sanctions contre le Niger, pour exiger le retour du président Mohamed Bazoum aux affaires sous peine d’une intervention armée.

Il s’agissait de:

1. Fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Niger ;

2. Institution de la zone d’exclusion aérienne de la CEDEAO sur tous les vols commerciaux à destination et en provenance du Niger;

3. Suspension de toutes transactions commerciales et financières entre États membres de la CEDEAO et le Niger ;

4. Gel de toutes les transactions de services, y compris les services publics ;

5. Gel des avoirs de la République du Niger dans les Banques Centrales de la CEDEAO ;

6. Gel des avoirs de l’Etat du Niger et des Entreprises d’Etat et entreprises parapubliques dans les banques commerciales ;

7. Suspension du Niger de toute aide financière et transaction avec toutes les institutions financières, notamment la BIDC et la BOAD ;

8. Interdiction de voyager et gel des avoirs pour les responsables militaires impliqués dans la tentative de coup d’État. Il en va de même pour les membres de leur famille et les civils qui acceptent de participer à toute institution ou gouvernement mis en place par ces responsables militaires ;

9. Appelle l’UEMOA et toutes les autres instances régionales à mettre en œuvre la présente décision.

ActuBurkina

Articles similaires

GROGNE DE LA F-SYNTER : le MESRI apporte des précisions

ActuBurkina

Taïwan : Le ministre de la Santé à Genève pour protester contre l’exclusion de son pays de l’AMS

ActuBurkina

LEGISLATIVES AU SENEGAL : « Gorgui » candidat

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR