ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

JOURNEE INTERNATIONALE DES PERSONNES AGEES: message de la ministre en charge de la Femme

Ceci est un message de la ministre en charge de la Femme à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées le 1er octobre de chaque année.

Ce jour 1er octobre 2021 est commémorée dans le monde entier la Journée Internationale des Personnes Agées instituée par les Nations Unies à travers la Résolution 45 /106 du 14 décembre 1990.

L’instauration de cette journée participe de la volonté de la communauté internationale d’attirer l’attention sur la situation des personnes âgées dans le monde.

Cette année, la journée est célébrée au plan international sous le thème « l’égalité numérique pour tous les âges ». Ce thème souligne la nécessite pour les personnes âgées d’accéder et de participer de manière significative au monde numérique. Il s’agit à l’occasion d’offrir de nouvelles perspectives à toutes les générations.

En effet, l’accès au numérique présente de nos jours, de multiples avantages pour les personnes âgées, en ce sens qu’il leur permet entre autres de mieux communiquer, de renforcer leurs connaissances dans divers domaines, de résoudre leurs problèmes de santé, de valoriser leur expertise. C’est dans cette optique que le Secrétaire général des Nations Unies, dans son message cette année à l’occasion de la célébration de cette journée, affirmait qu’« en accédant aux nouvelles technologies et en apprenant à les utiliser, les seniors seront mieux à même de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable ».

Pour ce qui concerne notre pays, il importe de rappeler que les personnes âgées constituent une frange assez importante de notre population. En effet, selon les résultats préliminaires du Recensement Général de la Population et de l’Habitation de 2019 (RGPH 2019), les personnes âgées de 60 ans et plus sont au nombre de 1 030 609, soit 5,03 % de la population résidente. Les femmes âgées sont les plus nombreuses et représentent 52,95 %, contre 47,05% pour les hommes.

Aussi, les personnes du troisième âge demeurent confrontées à des problèmes de santé, d’alimentation, d’offre d’activités sportives et de loisirs, de logement, de précarité de leur revenu et d’exclusion sociale.

La commémoration de cette journée qui leur est dédiée permet ainsi à notre pays de renforcer la réflexion sur les mesures à même de protéger et de promouvoir davantage nos séniors.

Dans cette optique, en lieu et place d’une cérémonie officielle traditionnelle pour marquer cette journée, mon département a opté de mener à partir du 18 octobre prochain, un certain nombre d’activités de prise en charge psycho-sociale à savoir des dons de vivres à plus de dix (10 000) personnes âgées vulnérables à Ouagadougou, à Bobo-Dioulasso et dans les chefs-lieux des cinq (05) régions à fort défi sécuritaire, des visites médicales gratuites au profit des personnes âgées vulnérables à Ouagadougou et l’organisation de repas communautaires au profit des pensionnaires des cours de solidarité de Paspanga et de Sakoula.

A travers ces actions, il s’agira pour mon département de réitérer l’engagement du Gouvernement pour l’amélioration continue des conditions des personnes âgées dans notre pays, cela en dépit d’un contexte sécuritaire et sanitaire difficile.

La commémoration de ce 1er octobre 2021 m’offre également l’heureuse opportunité d’adresser mes vives félicitations et mes sincères remerciements à l’ensemble des acteurs publics et privés qui accompagnent le Gouvernement dans cette noble mission de protection et de promotion des personnes âgées.

Nos ainés étant des bibliothèques vivantes, des sources de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être, qu’il plaise au Tout-Puissant de leur permettre de vivre le plus longtemps possible pour nous accompagner sur les chantiers de la construction d’un Burkina Faso de solidarité agissante, de cohésion sociale et de paix durable.

Bonne et heureuse fête à l’ensemble des personnes âgées du Burkina Faso !

Que Dieu bénisse notre très chère Patrie.

 La Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire

Articles similaires

NATURALISATION DE BLAISE COMPAORE : « un déshonneur pour l’ex-président », selon Pr Etienne Traoré

ActuBurkina

PROCES DE LOOKMANN SAWADOGO: « La liberté de la presse est visée», selon l’UNIF

ActuBurkina

AGRESSION D’AZATA SORO : Tahirou Ouédraogo condamné à 18 mois de prison avec sursis

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR