ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Sénégal : Macky Sall annonce un projet de loi d’amnistie générale

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré lundi à un dialogue national que des élections auront lieu avant le début de la saison des pluies vers juillet, et a réitéré son engagement à quitter ses fonctions avant la fin de son mandat en avril.

C’est un geste pour tenter d’apaiser la situation. Après avoir plongé son pays dans une grande crise politique en annonçant le report de l’élection présidentielle, le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés aux troubles connus par son pays depuis 2021.

« Dans un esprit de réconciliation nationale, je saisirai l’Assemblée nationale dès ce mercredi en conseil des ministres d’un projet de loi d’amnistie générale sur les faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024 », a dit le président Sall en ouvrant à Diamniadio, près de Dakar, des concertations pour tenter de trouver un accord sur la date de la présidentielle. « Cela permettra de pacifier l’espace politique, de raffermir davantage notre cohésion nationale », a-t-il dit.

De nombreux opposants ont été arrêtés par le régime en place depuis 2021, et le début des procédures judiciaires à l’encontre de la figure de l’opposition Ousmane Sonko, incarcéré depuis juillet 2023 et dont la candidature avait été invalidée pour la prochaine élection présidentielle. Son remplaçant pour le scrutin, Bassirou Diomaye Faye, est quant à lui également en détention préventive, depuis avril 2023. Reste à savoir donc qui sera concerné par ce projet d’amnistie, alors que Macky Sall s’est dit « prêt » il y a quelques jours à libérer Ousmane Sonko pour aller vers des élections « apaisées ».

Le président Macky Sall a également affirmé son souhait d’organiser la présidentielle d’ici à juin-juillet, alors qu’un vaste front la réclame avant le 2 avril. « Ma volonté et mon vœu le plus cher est de faire tenir l’élection présidentielle dans les meilleurs délais et ceci avant l’hivernage (la saison des pluies) prochain, et dans la paix », a-t-il affirmé.

Il a réaffirmé son engagement à quitter la présidence à la date officielle d’expiration de son mandat, le 2 avril. « En convoquant ce dialogue, je n’ai qu’un seul souci : trouver un consensus sur la date de la prochaine élection présidentielle afin que le scrutin se déroule dans les meilleures conditions », a assuré Macky Sall.

L’express

Articles similaires

DOSSIER THOMAS SANKARA : « je place mon espoir en la Justice du Burkina Faso » (Mariam Sankara)

ActuBurkina

Lutte contre le terrorisme: l’état-major général des Armées met en garde les soldats fuyards

ActuBurkina

Lutte contre le terrorisme : L’Union européenne réaffirme son engagement aux côtés des pays du Sahel

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR