ActuBurkina
A la une Société

Réconciliation nationale :  l’AEEMB invite chaque  acteur à jouer sa partition

L’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (AEEMB) a animé une conférence de presse, hier mardi 09 mars 2021 au  siège de l’association à Ouagadougou.  Objectif : dévoiler le programme de ses activités de l’année 2021 mais également donner leur lecture sur l’actualité nationale.

Le 09 mars 2021 a été la date choisie par les membres de l’AEEMB pour dévoiler leur programme  d’activité pour l’année 2021. « Afin d’atteindre les objectifs, plusieurs activités seront organisées en cette année 2021 dont les plus grandes sont la journée de la sœur islamique qui s’est tenue le 08 mars 2021, les Séminaires provinciaux de formation islamique (SEPROFI) du 03 au 07 avril, l’examen blanc national du 08 au 11 avril 2021,  la Semaine nationale de la solidarité islamique (SNSI) en mai, les retraites académiques en juin, les colonies de vacance en juillet et le Séminaire national de formation islamique et de développement (SENAFID) en août 2021 »,  a déclaré Adama Sawadogo, président en exercice de l’AEEMB. A cela s’ajoute également,  selon lui, la poursuite des projets sociaux de l’association tels que la construction du centre culturel islamique, le centre médical Sakina et le complexe scolaire La Conviction qui s’inscrivent également dans le plan d’action annuel 2021.

Se prononçant sur  l’actualité nationale, notamment la double crise sanitaire et sécuritaire, l’AEEMB à travers son président, a félicité l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre cette double crise sanitaire et sécuritaire et a formulé des prières à leur endroit. Par ailleurs, les membres de l’AEEMB ont adressé leurs félicitations au président Roch Marc Christian Kaboré pour sa réélection à la tête du pays et ont salué la dynamique de réconciliation dans laquelle le président a placé son mandat. «  En outre, l’islam nous enseigne que les fils et filles quelles que soient leurs races, cultures, religions, doivent être comme les doigts d’une seule main et les membres d’un seul corps. Si un membre souffre, tous les autres lui doivent solidarité et soutien », a fait savoir le premier responsable de l’AEEMB. Les membres de l’association  ont donc invité l’ensemble des acteurs à jouer leur partition afin de parvenir à une réconciliation véritable qui, pour eux, est un impératif pour les fils et filles du Burkina et  constitue également  l’un des enseignements majeurs de l’islam. « Nous devons inéluctablement trouver des voies et moyens afin que nous puissions vivre ensemble dans la paix et la cohésion sociale. Pour parvenir à une réconciliation réussie et durable, il est impératif que chaque acteur joue sa partition. L’AEEMB est disposée à jouer pleinement son rôle dans le cadre des initiatives prochaines visant à parvenir à une véritable réconciliation nationale », a déclaré Adama Sawadogo.

Oumar KONATE

(Stagiaire)

Articles similaires

Médiateur du Faso : Fatimata Sanou/Touré reçoit les orientations du chef de l’Etat

ActuBurkina

Ramadan 2021 : « … que toutes les retombées en grâces bénéficient à l’ensemble de notre pays », Clément Sawadogo, MATD

ActuBurkina

ELECTION PRESIDENTIELLE 2020 : la CODEL investigue sur les politiques publiques prioritaires

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR