ActuBurkina
A la une Politique

Réconciliation nationale au Burkina : « les solutions doivent être trouvées ensemble et non imposées », Michelle Bachelet

 La Haute Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Hommes, Michelle Bachelet, en fin de mission au Burkina Faso, a animé une conférence de presse ce mercredi 1er décembre 2021 à Ouagadougou. Au menu de échanges, il était question pour Michelle Bachelet de présenter le bilan de son séjour au pays des hommes intègres.

Au cours d’une mission officielle de quatre jours, la Haute-commissaire des Nations aux Droits de l’Homme, Michelle Bachelet, a séjourné, pour la première fois, au pays des Hommes intègres du 28 novembre au 1er décembre 2021. L’objectif de la mission était de consolider l’accord sur l’ouverture d’un bureau de la HCDH au Burkina et surtout discuter avec toutes les couches de la population burkinabè pour comprendre leurs préoccupations.

Sur ce dernier point, la Haute-Commissaire a salué les efforts consentis par gouvernement dans le cadre du processus de la réconciliation nationale. Elle a renouvelé l’engagement et la disponibilité de son bureau à soutenir ce processus. Pour un dialogue constructif, Michelle Bachelet a fait la recommandation d’inclure tous les groupes et secteurs de la société civile, particulièrement les minorités ethniques et religieuses, les femmes, les jeunes, les syndicalistes et la société civile dans les zones urbaines et rurales du pays dans le processus de réconciliation. Et de poursuivre, « les solutions doivent être trouvées ensemble et non imposées ».

La conférencière du jour a invité l’Etat burkinabè à renforcer le nombre de femmes dans les postes de responsabilité. Tout en reconnaissant l’accroissement les violences des extrémistes dans de nombreuses régions du pays et leur impact sur les droits de l’homme, Michelle Bachelet a invité les FDS au respect du droit international, des droits de l’homme et droit humanitaire pour susciter la confiance de la population.

En rappel, durant sa mission, Michelle Bachelet a rencontré le Président du Faso, le Premier Ministre Christophe Dabiré, le Ministre de la réconciliation, celui de la défense et bien d’autres autorités politiques et de la société civile.

Daouda KIEKIETA (Stagiaire)

Articles similaires

AFFRONTEMENTS AU TCHAD : les habitants de Ndjamena gagnés par l’inquiétude, le gouvernement rassure

ActuBurkina

UBN : le colonel « Yac » quitte le navire

ActuBurkina

Burkina Faso : quatre personnes tuées à Noogo dans le Loroum par des hommes armés

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR