ActuBurkina
A la une Politique

PROMESSE D’AIDE MILITAIRE DU MAROC AU NIGER: une offre embarrassante

Le Maroc vient de promettre une aide militaire au Niger pour lui permettre de mieux faire face aux attaques de la secte islamiste nigériane Boko Haram.  A priori, on pourrait dire que cette solidarité Sud-Sud est la bienvenue car le Niger en a besoin. Mais,  on le sait, le Niger figure sur la liste des pays qui ne sont pas favorables au retour du royaume chérifien au sein de l’Union africaine (UA) entraînait une exclusion systématique de la RASD.  Si en dépit de cela, le Maroc a décidé de lui donner notamment des armes, c’est qu’il cherche certainement à infléchir la position des autorités nigériennes.

Cela est d’autant plus plausible que depuis que le Maroc a abattu ses cartes au sujet de son retour dans la grande famille, il n’a cessé de mener une véritable offensive diplomatique sur le continent.  Si le Maroc avait fait une promesse de formation des imans au Niger, on aurait tout de suite compris le sens de sa solidarité, étant donné qu’il  consent déjà beaucoup d’efforts dans ce domaine au profit de plusieurs pays de la sous-région.  Mais vouloir offrir une aide militaire à un pays en quête de soutien de cette nature, cela cache bien mal les intentions du Maroc. La question que l’on se pose est de savoir ce que va faire le Niger.  Va-t-il s’offrir le luxe de décliner cette offre ? En tout cas, dans sa situation actuelle, refuser une telle aide, renverrait l’image de l’hôpital qui se moque de la charité.

Le Niger fait face à un dilemme cornélien

D’ailleurs, ne dit-on pas qu’en matière de lutte contre le terrorisme, aucune aide n’est de trop? Si le Niger refuse cet appui militaire et que Boko Haram frappe à nouveau, le pouvoir de Mahamadou Issoufou pourrait essuyer de vives critiques de la part de certains Nigériens, notamment l’opposition et la société civile.   Par contre, si le Niger accepte, il se sentira quelque part redevable au Maroc, toute chose qui pourrait le pousser à reconsidérer sa position sur le retour de ce pays au sein de l’UA. Et ce n’est pas tout, l’acceptation de ce cadeau empoisonné, car c’est ainsi qu’il faut l’appeler, pourrait créer des frustrations du côté de l’Algérie, son voisin incontournable (dans la lutte contre le terrorisme) dont la position n’a pas varié d’un iota sur le sujet qui fait courir le Royaume chérifien.

Or, si l’Algérie prend ses distances avec le Niger, il pourrait s’exposer à des incursions terroristes sur son territoire.  Car, on le sait, il partage une longue frontière avec ce pays. C’est dire si le Niger fait face à un dilemme cornélien. A bien des égards, cette générosité annoncée du Maroc est une offre embarrassante. Mahamadou Issoufou saura-t-il faire le bon choix? Les jours à venir nous le diront. Pour l’heure, la seule certitude est que l’appât est bien alléchant et la probabilité que le Niger morde à l’hameçon n’est pas mince.

Dabadi ZOUMBARA   

Articles similaires

Burkina : des milliers de terroristes lancent des assauts simultanés, les Forces combattantes réagissent avec efficacité

ActuBurkina

DGTTM : le personnel mis en garde contre toute pratique de corruption

ActuBurkina

77e AG des Nations Unies : le Burkina Faso signe le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR