ActuBurkina
A la une Politique

ATTAQUE DE KOUTOUGOU: le message du PAREN

« Peuple du Burkina Faso, pour la nième fois, nous subissons une atrocité que nous infligent ces repris de justice. Le lundi 19 août, nos FDS, dont le bilan très lourd, 24 morts, 7 blessés et 5 disparus, ont été victimes d’une attaque terroriste à Koutougou.

C’est turpide ce qui se passe avec tout ce dispositif en place. Des responsabilités doivent être situées et une prise de dispositions ad hoc. Une fois de plus, cette situation nous interpelle tous ; que vous soyez à l’intérieur ou à l’extérieur du pays, ce sont nos frères, nos cousins, nous amis, nos enfants, nos parents, tous liés par une même histoire, qui tombent à chaque fois que ces attaques ont eu lieu.

Nous devons mener loin nos réflexions et être stratégique surtout en faisant passer les messages à travers les réseaux sociaux et autres. Cela m’amène à me poser des questionnements sur deux points :

⁃ Rien que la semaine passée, nos frères voisins du Mali ont dénoncé la mainmise de la France au profit des terroristes ; et la jeunesse malienne est sortie nombreuse pour souhaiter le départ de l’armée française de son sol.

Alors, y a-t-il eu une proposition d’intervention de l’armée française au Burkina que le Président du Faso a déclinée vu les leçons tirées de chez notre voisin malien ?

Nous connaissons la France depuis l’époque coloniale. Quand vous ne voulez pas suivre ce qu’ils veulent, ils passent par tous les moyens possibles pour vous mettre la pression. Encore que la modification du contrat de réhabilitation du chemin de fer en est un autre.

⁃ est-ce le gouvernement qui est incapable de gérer cette situation ?

Certes, le pouvoir en place a des difficultés de gestion, mais n’oublions pas non plus dans quelle situation le pays était avant qu’il accède au pouvoir. Soyons réalistes, même si ce n’était pas le Président Roch qui était au pouvoir, à l’heure actuelle, avec ces étapes de difficultés du pays, ce n’est pas évident que quelqu’un d’autre y arriverait, à moins qu’il vende le pays à ces terroristes.

Sachons tirer leçon de nos erreurs du passé et agissons dans l’intérêt suprême de notre cher pays.

Des gens sont jaloux de notre fierté, de notre pays qui n’a pas mal de qualités humaines, culturelles et naturelles. Alors, ils feront tout pour se l’approprier si nous n’y prenons garde. Alors, unissons-nous, opposition comme pouvoir et OSC, et soyons objectifs surtout en cette période de crise, pour mutualiser nos forces à fin de pouvoir combattre ce fléau.

Vive le Burkina Faso

La Patrie ou la mort, nous vaincrons !

God bless Burkina Faso”

Ouagadougou, le 22-08-2019

Le Président PAREN

Pouswendé Michel BERE

Articles similaires

GROGNE AU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES : l’UPC invite l’ASCE-LC à se saisir de l’affaire

ActuBurkina

COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE: un Burkinabè à la Haye

ActuBurkina

Tchad : la victoire de Mahamat Déby validée par le Conseil constitutionnel

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR