ActuBurkina
A la une Politique

PRESIDENTIELLE 2020 : Yacouba Isaac Zida investi candidat du MPS, malgré son absence 

Le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) a investi son candidat Yacouba Isaac Zida à l’élection présidentielle de novembre prochain, dans l’après-midi de ce 25 septembre 2020, à la Maison du peuple de Ouagadougou. Yacouba Isaac Zida dont l’arrivée était annoncée,  n’a pas eu lieu mais le candidat a pu s’adresser par visioconférence aux militants du MPS depuis le Canada où il y est exilé depuis la fin de la transition.

Longtemps annoncé pour son investiture, Yacouba Isaac Zida n’a pas pu effectuer le déplacement de  Ouagadougou. A la Maison du peuple ce 25 septembre 2020, les militants du MPS ont procédé à son investiture par la remise du drapeau national au président du Mouvement patriotique pour le salut, le Pr Augustion Loada. A la suite de son investiture, le candidat du MPS s’est adressé aux militants du parti par visioconférence où il a répondu favorablement à l’appel des militants.

Concernant le retour avorté de Yacouba Isaac Zida, le président du MPS a réaffirmé que les autorités burkinabè se sont fermement opposées,  tout en dénoncant la « campagne de diabolisation » contre l’ancien chef d’État, leur candidat à la présidentielle de novembre 2020. Quant à l’avenir du contentieux entre Yacouba Isaac Zida et le pouvoir actuel, Augustin Loada dit ne voir qu’une « issue politique », c’est-à-dire établir un contact entre les autorités du pays et le MPS afin de négocier le retour de l’exilé.  « Le dossier de notre candidat, Yacouba Isaac Zida est déjà prêt et ne pourrait être invalidé par quelque institution que ce soit d’un point de vue juridique », a insisté Pr Augustin Loada.

Le candidat du MPS en s’adressant aux militants par visioconférence, a fait savoir que la promesse de changement n’a pas été tenue par le pouvoir actuel depuis 2014.  En effet, selon lui, le Burkina est désormais pire qu’avant l’insurrection. Et la mal gouvernance a atteint un niveau jamais égalé. « Notre pays s’enfonce visiblement dans un gouffre sans fond alors que les gouvernants vivent dans une totale insouciance », a laissé entendre le candidat à l’élection présidentielle avant d’indiquer que ce sont autant de raisons qui l’ont poussé à aller à la conquête du pouvoir d’État, le 22 novembre prochain.

 Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

AVIS DE RECRUTEMENT D’UN TOLIER

ActuBurkina

Mali : Macron annule son déplacement  à cause du Covid (Elysée)

ActuBurkina

CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION POLITIQUE: « Zeph » remet ses anciens habits

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR