ActuBurkina
A la une Société

POLICE DE PROXIMITE: des formateurs de formateurs outillés

L’Union européenne, le Ministère fédéral de la Coopération économique et du développement, le Laboratoire Citoyenneté et la Fondation Hanns Seiden  organisent,  du 6 au 9 aout 2019, à Ouagadougou,  un atelier de formation des formateurs des acteurs de la société civile sur la police de proximité.  Venue du  Burkina Faso et du Benin, la  dizaine d’acteurs de la société civile intervenant dans le domaine de la sécurité,  va se familiariser avec le dispositif de sécurité. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « Société civile, participation communautaire et la coproduction de la sécurité » au Burkina Faso et au Benin (SECUCOM/UE) et concernera 4 régions dont 12 communes du Burkina Faso et 3 départements du Benin.

Contribuer à instaurer un environnement  de sécurité stable au Burkina Faso et au Benin, tel est l’objectif de la formation des formateurs qui a lieu pendant 96 heures à Ouagadougou. Il s’agit,  selon le coordonnateur du SECUCOM/UE, Isidore Bougouma,  d’outiller la communauté à la  base, les acteurs de la société civile,  à être capables de participer à la gestion des questions sécuritaires,  notamment la sécurité routière, les braquages, les vols, les trafics d’enfants. Toutes ces questions,  selon lui,  doivent être gérées par les populations en collaboration avec les Forces de défense et de sécurité. Il faut noter que le concept de police de proximité a été pris par  un décret datant de 2016 par le gouvernement qui veut que les communautés à la base en collaboration avec les FDS,  s’occupent des questions de sécurité. L’atelier, à en croire  Isidore Bougouma,  regroupe des éléments des FDS, des Koglweogo, des Dôzô et vise à former les membres  des coordinations communales de sécurité pour qu’ils puissent  aider les maires à gérer la sécurité. La dizaine de participants devraient former à son tour 800 acteurs au Burkina et 500 au Benin.

Pour le suivi, le projet compte impliquer les maires, par ailleurs  président des coordinations locales de sécurité, lesquels auront pour  tâche de superviser la formation continue et  leur effectivité car, de l’avis de Isidore Bougouma,  ce sont eux les vrais bénéficiaires.

Abdoulaye Gandema, commissaire principal de police,  représentant le coordonnateur opérationnel de service sécurité, directeur de la police de proximité,  s’est réjoui du début de cette collaboration. Il a indiqué que ce projet entre en droite ligne des objectifs de la police de proximité qui vise à implanter le concept dans toutes les communes du Burkina Faso. Il a indiqué que depuis 2003, un ensemble de projets a été initié par le ministère en charge de la sécurité  en vue de mettre en œuvre la police de proximité avec des succès et des échecs divers. Mais, s’est-il convaincu, ce projet qui vient avec des méthodes innovantes,  va engranger  des résultats satisfaisants.

Aziz BANSE

(Stagiaire)

Articles similaires

COTE D’IVOIRE : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé acquittés, la CPI ordonne leur remise en liberté

ActuBurkina

ActuBurkina

CAMEG : Un incendie circonscrit signalé au magasin d’alcool de  Tengandogo

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR