ActuBurkina
A la une Société

MAROC : Sept mineures condamnées pour « terrorisme »

La Chambre criminelle de première instance chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 2 à 5 ans de prison ferme, à l’encontre de sept mineures, poursuivies dans des affaires liées au terrorisme.

La Cour a, ainsi, condamné à 5 ans de prison ferme l’accusée principale et prononcé des peines de prison ferme de 4 ans à l’encontre de trois autres accusées, de 3 ans pour deux et de 2 ans pour une seule mise en cause.

Les accusées étaient poursuivies pour « constitution d’une bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes et apologie d’actes et d’organisations terroristes ».

Les services de sécurité ont réussi à démanteler, en octobre 2016, une cellule composée de dix femmes. Cette cellule féminine était  chargée du recrutement et de l’entraînement de femmes pour l’EI. Elle était active dans plusieurs localités du pays, toujours selon le ministère de l’Intérieur : notamment à Kénitra, Sidi Slimane, Salé et Tanger et envisageait de commettre des attentats suicides dans plusieurs endroits au Royaume.

La Cour a décidé de séparer le dossier des filles mineures de celui de trois femmes poursuivies dans la même affaire.

Le Maroc, très engagé dans la lutte contre le djihadisme, a annoncé ces derniers temps le démantèlement de cellules djihadistes liées à l’EI et l’arrestation de recruteurs présumés pour le compte du groupe.

Le360 avec MAP, Africanews

 

Articles similaires

Morcellement et vente de parcelles à Ouaga: le ministère de l’urbanisme invite à s’en méfier

ActuBurkina

Burkina Faso : Pasteur Étienne Zongo, nouveau responsable des Assemblées de Dieu du Burkina Faso

ActuBurkina

DEVALUATION DU NAIRA : Accepter la parenthèse douloureuse  

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR