ActuBurkina
A la une Société

Lutte contre l’insécurité urbaine : Un réseau de présumés braqueurs mis aux arrêts par la Police Nationale à Boussé

La Police Nationale, vient de mettre fin, à travers le Commissariat Central de Police de la ville de Boussé, aux activités malveillantes d’un groupe de présumés braqueurs.

Fort de trois (03) membres, ce groupe s’était spécialisé dans les cambriolages de domiciles et braquages à main armée dans les villes de Ouagadougou, Téma Bokin, Rambo, Koubri, et les villages et sites d’orpaillage de la commune de Boussé. Deux membres du groupe sillonnaient les localités susmentionnées pour les opérations de cambriolages et d’agressions, tandis que le troisième, basé à Ouagadougou, s’occupait de l’écoulement des engins et autres biens provenant du butin.

Pour parvenir à leur fin, le groupe usait de plusieurs modes opératoires. Le premier consistait à identifier les victimes, de préférence les conducteurs de tricycle et, proposant un contrat de ramassage de matériels assorti d’un prix alléchant pour l’attirer, les membres du gang la tenaient en respect à l’aide d’une machette et d’un pistolet, la dépossédaient de son engin et disparaissaient dans la nature.

Le deuxième mode consistait à tendre une embuscade sur une piste moins fréquentée et à attendre une éventuelle victime. Le groupe prenait soin d’attacher une grosse corde à un arbre et un membre tenait l’autre bout de l’autre côté de la piste. Dès qu’un individu était aperçu, les malfrats tiraient sur la corde pour faire chuter ce dernier, le dépossédaient de tous ses biens en le rouant de coups. Il leur arrivait souvent de pourchasser la victime même jusqu’à domicile.
Relativement au troisième mode opératoire, le

gang repérait les personnes possédant la marque d’un vélomoteur qu’il désirait en identifiant leur domicile, et il revenait au moment propice pour procéder à un cambriolage.

Il est à noter que le groupe a à son actif une vingtaine d’agressions à main armée.
Grace à la collaboration de la population, les investigations ont permis de mettre fin aux agissements de ce réseau et saisir entre leurs mains plusieurs objets dont un tricycle, des armes blanches, des cordes et une boite à munitions de pistolet automatique.

La Police Nationale remercie encore une fois de plus les citoyens grâce à qui ce résultat a été atteint. Elle les invite à demeurer vigilants et à continuer toujours dans la dynamique de la dénonciation des cas suspects aux numéros verts mis à leur disposition que sont les 17, 16 et 1010.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Articles similaires

Marche du 27 août à Dori : la Coalition des OSC et Syndicats du Sahel condamne « l’attitude méprisante du gouverneur »

ActuBurkina

Politique au Burkina: le PM Albert Ouédraogo décline sa feuille de route devant l’ALT

ActuBurkina

AVIS D’INFORMATION DU PUBLIC SUR LES ETUDES ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR