ActuBurkina
A la une Santé

La poliomyélite au Burkina : La presse au cœur de la  campagne  vaccinale

Une campagne de vaccination contre la poliomyélite a débuté le 25 novembre 2022 à Ouagadougou et couvrira tout le Burkina Faso. A cet effet, le ministère en charge  de la santé et ses partenaires ont organisé une session d’information à l’endroit des professionnels des médias. Le but  c’est de faire des hommes et des femmes de médias des râlais d’information.

Une maladie qui se transmet par de l’eau, des aliments contaminés et même de personnes infectées. Elle n’épargne personne ni enfant, ni aux personnes plus âgées. Mais les enfants de 0 à 5 ans restent la cible la plus vulnérable.

Selon les techniciens de la santé, un enfant ou une personne âgée contaminée est une source de contamination pour plus 200 autres. A noter, qu’il n’y a pas de traitement curatif contre la polio. Seule la vaccination qui reste le moyen préventive le plus efficace à ce mal. Du 2019 à nos jours, 73 cas de poliovirus enregistré dont 72 cas de paralysie flasque aiguë et un cas environnemental ont été identifié et confirmés dans 12 de ces 13 régions du pays répartis comme suit en 2019, un cas, en 2020, 69 cas et 3 cas en 2021. D’où l’importance et la raison de la présente campagne, qui se tient du 25 au 29 novembre 2022 sur toute l’étendue du territoire national et jusqu’au 30 novembre dans les zones à haut défi sécuritaire. Le ministère en charge compte touche plus de 4017780 enfants de 0 à 5 ans de toutes les 13 régions du pays.

Selon le conseiller de la santé au service de la communication à la direction de la prévention par la vaccination au ministère de la santé SOME Vouanda  a dit que le Burkina Faso a été certifié indemne du poliovirus sauvage en 2015. Mais  les récents cas enregistrés sont venus des pays limitrophes. En 2021, nous avons identifié un cas environnemental ici à Ouagadougou dans le district sanitaire de Nongr Masson, ce cas a été identifié ça veut dire que ce type de virus là circule dans notre pays et pour protéger nos enfants et augmenter leur immunité contre ce type de virus.

C’est un vaccin oral qui est administré aux enfants de 0 à 59 mois et la campagne couvrira tout le Burkina Faso : Tout enfant quel que soit son statut vaccinal peut recevoir ce vaccin. Les gens doivent savoir que  plus l’enfant reçoit plusieurs doses, cela augmente son immunité contre la maladie. Ce n’est pas pour des enfants qui n’ont pas reçu encore des vaccins, non ! C’est pour tous les enfants quel que soit leur statut vaccinal.

Les principaux signes de la polio restent des paralysies qui concernent les membres inférieurs et les muscles respiratoires, ce qui peut entrainer la mort.

 Olivier DAR (Stagiaire)

Articles similaires

MANUEL VALLS à propos des attaques terroristes au Burkina : « trois assaillants présumés sont encore recherchés »

ActuBurkina

CAMPAGNE D’INSCRIPTION AUX 40 000 LOGEMENTS

ActuBurkina

Personnel des ex-garderies populaires : le SYNTAS pour la reconstitution de leurs carrières

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR