ActuBurkina
A la une Société

KONDIOA YONLI, maire de Logobou :« La mairie ne souffre d’aucune anomalie »

Le maire de la commune de Logobou et son staff ont  animé un point de presse ce jeudi 5 avril pour « restituer » les faits selon lesquels il y aurait des détournements au sein de la mairie de Logobou.

« Je puis vous rassurer très sincèrement que la gestion de la mairie de Logobou ne souffre d’aucune anomalie. Et j’en veux pour preuve la tenue de la dernière session ordinaire du 5 février 2017 qui a réuni 32 conseillers sur les 37 », a déclaré Kondioa Yonli, maire de la commune de Logobou lors de la conférence de presse qu’il a organisée ce 5 avril, à Ouagadougou. Cette conférence de presse s’est tenue suite à une affaire selon laquelle M. Ouali David aurait accusé le maire de cette localité d’avoir détourné des fonds (57 millions de F CFA) destinés à des investissements et des recettes de la commune. Cette accusation, selon le maire, a abouti à un dépôt de plainte contre lui le 11 septembre 2017 par David Ouali et 2 autres conseillers MPP, à savoir Ouoba Francis  et Lompo Emmanuel. A en croire Kondioa Yonli, tout serait parti d’une session datant du 14 juin 2017 où il aurait transmis aux conseillers tous les documents des comptes administratifs et comptables y compris l’exécution budgétaire. Et à la grande surprise de l’ensemble du conseil municipal, a expliqué le maire, il a été donné de constater dans les documents, des insuffisances au niveau de l’enregistrement des recettes de la mairie. Ayant constaté ces insuffisances, a précisé M. Yonli, il a lui-même saisie la trésorerie régionale de l’Est afin de faire la lumière sur ce manquement à travers un audit. Les conclusions des travaux, selon le maire, ont révélé qu’aucune recette n’a été détournée mais plutôt « des décalages de dates d’enregistrement des recettes au niveau du trésor de Diapaga » qui sont dus, d’après Pari Pouguini Lompo, conseiller régional, à des pannes de logiciel. Aussi, a ajouté le maire, le MATD a dépêché une mission d’inspection pour « non seulement s’assurer que les reversements des recettes de la commune sont effectifs », mais  aussi se rendre compte que la commande publique suit bien les procédures normales. Et ce  rapport de la commission d’investigation, a-t-il conclu, cite que « la gestion financière de la commune de Logobou connait des insuffisances…, mais la mission n’a pu relever des cas de détournements de la part du maire ». Toute chose qui porte à croire, selon  Pari Pouguini Lompo, que les accusations de sieur Ouali sont de mauvaise foi et purement politiques et « ne cherche autre but que de dénigrer les autres », a-t-il conclu.

Abatidan Casimir NASSARA

 (Stagiaire)

Articles similaires

Benin : Les Etats-Unis sanctionnent le pays  en raison du « déclin » observé en matière de gouvernance démocratique

ActuBurkina

Gestion des ressources humaines au MENAPLN: une nouvelle application en gestation

ActuBurkina

Assemblée législative de transition : Le gouvernement interpellé sur la réglementation de la vente de matériels militaires sur le marché

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR