ActuBurkina
A la une Politique

Kalifara Seré, à propos des consultations électorales, « Les élections ne sont pas la solution absolue pour gagner la guerre »

Le bureau d’intelligence et de conseil en matière de sécurité et de défense en Afrique (BICSEDA) a tenu une conférence de presse, le samedi 27 mai 2023 au conseil économique et social à Ouagadougou pour mener des réflexions sur le thème « processus électoral et défis sécuritaires : enjeux et perspectives ».

Quelles solutions proposées pour des élections libres et transparentes qui portent les aspirations du peuple Burkinabè ? c’est cette interrogation majeure qui a suscité l’organisation de la conférence de presse au tour du thème :« processus électoral et défis sécuritaires : enjeux et perspectives », initiée par le bureau d’intelligence et de conseil en matière de sécurité et de défense en Afrique (BICSEDA), ce samedi 27 mai 2023 à Ouagadougou.

Hervé Ouattara, Directeur exécutif du BICSEDA

A en croire le directeur exécutif du BICSEDA, M. Hervé Ouattara, ces réflexions permettront de recueillir de bonnes recommandations applicables pour éviter une crise supplémentaire à notre pays. « C’est dans cette dynamique que nous avons lancé cette activité qui est une première et qui va continuer. Nous comptons en perspective recueillir des recommandations, écouter les citoyens à travers la mise en ligne d’un certain nombre de questionnaire pour permettre aux burkinabè de se prononcer sur la question des élections et de proposer des recommandations qui puissent être intéressantes pour l’ensemble des Burkinabè pour la réduction du coût des élections et pour des élections adaptées à notre contexte ». A-t-il indiqué.

Pour le communicateur, Kalifara Seré, expert en stratégie territoriale et en développement local, la problématique d’organiser des élections est certes légitimes mais une convergence d’idée entre les Burkinabè est nécessaire et de déplorer le fait que les Burkinabè laissent situation à se détériorer dans l’espace public avec des opinions qui concourent à s’auto-détruire, par une rhétorique de conflit. Ce qui est dommage, selon Kalifara Seré, alors qu’en réalité pour avoir un consensus, il faut d’abord assumer le dissensus de chaque opinion. Comme solution, il préconise la prise en compte de toutes les opinions.

Une vue des participants à la conférence de presse

Dans ses explications, il se laisse percevoir qu’il n’est pas contre les tenants de l’idée de l’organisation d’élections ainsi que ceux qui ne l’attendent pas de cette oreille. C’est pourquoi il a invité les autorités à emprunter des cadres légaux d’échange comme les assises pour discuter de la question des élections. « Cela nous permettrait de comprendre que les élections ne sont pas la solution absolue pour gagner la guerre. Ce n’est pas la non tenue des élections qui est forcément la solution pour gagner la guerre, mais le chemin de la vérité c’est entre les deux », s’est-il voulu on ne peut plus clair. Pour rappel, le BICSEDA est un cabinet spécialisé dans l’analyse et la compréhension de l’environnement stratégique africain, fournit des conseils et des analyses en matière de sécurité et défense aux gouvernements, aux organisations internationales et aux entreprises privées opérant en Afrique.

Adama NIKIEMA (Stagiaire)

 

Articles similaires

Appel à la solidarité envers  les populations de Djibo : Plus de 400 tonnes de vivres collectés

ActuBurkina

ATTAQUE D’UNE POSITION DU GATIA A KIDAL: qui en veut au Général Gamou ?

ActuBurkina

Transition politique au Burkina : le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba investi président

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR