ActuBurkina
A la une Société

Burkina : Le Parlement a adopté 27 lois en trois mois

Le Parlement burkinabè a adopté durant sa première session ordinaire de l’année, 27 lois. Un «record» salué par son président Alassane Bala Sakandé, lundi.

Le Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso Alassane Bala Sakandé a procédé lundi à la clôture de la première session ordinaire en présence des députés, des partenaires techniques et financiers et de quelques membres du gouvernement dont le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Au cours de cette session ordinaire qui a duré 90 jours conformément aux textes de l’Institution, l’’hémicycle a adopté 27 lois en tout ; un record selon le président Alassane Bala Sakandé, depuis l’avènement de la 7e législature, en décembre 2015.

Les députés ont donc bien joué l’un de leurs rôles régaliens qui sont voter les lois, consentir l’impôt et contrôler l’action du gouvernement, a indiqué M. Sakandé.

Il a de ce fait félicité l’ensemble des députés qui au-delà du vote de ces lois ont travaillé en commission et en plénière avant d’en arriver au vote.

Parmi les 27 lois adoptées par l’Assemblée nationale à sa première session ordinaire, figurent une loi organique et 26 lois ordinaires (soit 12 portant ratification, 4 portant autorisation de ratification, 1 loi d’habilitation et 9 autres lois).

La plupart de ces lois portent sur des accords de prêt, des accords de don, ainsi que sur la régulation des secteurs comme la communication, la sécurité, la défense, la justice, l’urbanisme, l’aménagement du territoire, l’agriculture. 

Actualité oblige, le président de l’Assemblée a évoqué les revendications des travailleurs de la fonction publique.

«C’est l’occasion pour moi d’exhorter les deux parties au dialogue fécond et d’exprimer la disponibilité de l’Assemblée nationale à contribuer à la résolution de cette crise», a soutenu Alassane Bala Sakandé.

Quant au rétablissement des relations diplomatiques avec la Chine populaire, tout en félicitant le gouvernement pour cette décision, le président de l’Assemblée nationale, l’exhorte à faire en sorte que cette coopération sino-burkinabè soit un véritable cadre d’amitié et de solidarité entre les deux peuples.

Il s’agit selon lui d’«œuvrer de sorte que les retombées de cette nouvelle alliance contribuent réellement et durablement à l’amélioration des conditions de nos populations».

Pour clore cette session qui s’est ouverte le 7 mars dernier, M. Sakandé a souhaité aux parlementaires de passer des vacances studieuses dans leurs circonscriptions respectives.

Agence d’information du Burkina

Articles similaires

DECES DE SOUMAILA CISSE : « le Mali vient de perdre un homme d’Etat charismatique » (Christophe Dabiré)

ActuBurkina

Meeting de soutien au MPSR : une grande mobilisation des OSC à la place de la nation

ActuBurkina

GOUVERNANCE POLITIQUE AU TOGO : La nouvelle recette de Faure

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR