ActuBurkina
A la une Environnement

Journée mondiale de l’environnement : Le site de TRCB assaini par le personnel de Bolloré Transports & Logistics Burkina

En marge de la journée mondiale de l’environnement, le personnel du groupe Bolloré a commémoré, en différé, à travers une journée de salubrité organisée sur le site des Terminaux   à Conteneurs du Burkina (TRCB) le 9 juin 2022 à Ouagadougou. L’objectif recherché par Bolloré Transports & Logistics Burkina Faso est de marquer son attachement aux questions environnementales.

Le 5 juin de chaque année, le monde entier commémore la journée mondiale dédiée à l’environnement. Et pour l’édition de 2022, le personnel du groupe Bolloré l’a commémorée en différée à travers une journée de salubrité dans les locaux du site des Terminaux à conteneurs du Burkina (TRCB). Un site   situé au sein du port Ouaga Inter. En effet, rendre ce site propre pour marquer son attachement aux questions environnementales, c’est le défi que le personnel s’est lancé au cours de cette journée commémorative. Et pour y arriver, ils étaient vêtus de gilets et de gants de sécurité au lieu des tenues qu’ils avaient l’habitude d’enfiler. Munis de pioches, machettes, râteaux et autres outils pouvant contribuer à assainir les locaux de la société TRCB, le personnel avait deux heures chrono pour rendre la zone délimitée entièrement propre.

Abdoulaye Ouattara, Responsable en qualité-hygiène-sécurité et environnement

Selon Abdoulaye Ouattara, responsable en Qualité-hygiène-sécurité et environnement (QHSE) de Bolloré Transports & Logistics Burkina Faso, cette journée de salubrité est l’une des actions physiques fortes du personnel de toutes des directions. Selon lui, c’est un acte d’interpellation et de sensibilisation afin que chaque acteur, chaque personne pris individuellement dans la société, soit un ambassadeur de l’environnement, de « notre cadre de vie » et de la sauvegarde de « notre nature ». Pour lui, s’ils ont laissé déserts les bureaux pour ramasser les sachets, les ordures et autres objets polluants l’environnement, c’est pour montrer que chaque collaborateur doit poser des actions qui contribuent à sauvegarder la nature. A l’en croire, cette action n’est que le top départ d’autres activités de sensibilisation afin que les questions de la sauvegarde de l’environnement et du cadre de vie soient une réalité au Burkina Faso.

Les premiers responsables de Bolloré-Pays Burkina, ici en action

Outre cette activité entrant dans le cadre de la journée mondiale de l’environnement, Abdoulaye Ouattara a laissé entendre que plusieurs autres activités ont été menées au cours de l’année. Il a en outre cité quelques exemples à savoir « l’opération zéro sachet plastique sur le campus vert» dont l’objectif est de parvenir à obtenir 0 sachet dans les universités publiques et privées du Burkina, « La campagne Yilimdé » d’installation de bacs à ordures sur les grandes artères de la ville, en collaboration avec la mairie de Ouagadougou  etc.

De l’avis du responsable QHSE, des perspectives pour d’autres activités telles que le reboisement sont envisageables. L’évaluation de la toute première activité permettra sans doute de fixer les bases des prochaines actions. « Et en s’inspirant des observations, nous allons ensemble choisir le thème pour l’édition de 2023 », a-t-il confié. Il a en outre lancé un appel à tous les citoyens d’adhérer à la sauvegarde de l’environnement par son comportement. « Au-delà des discours, il convient de poser des actions concrètes pour en donner le bon exemple » a-t-il suggéré.

Une photo de famille pour immortaliser la première édition

Pour sa part, ailleurs délégué général du personnel de Bolloré Transports & Logistics Burkina Faso, Serge Ali Sandwidi a indiqué que la sauvegarde de l’environnement est une cause noble. C’est pourquoi, souligne-t-il, en tant que membre du collège des délégués, il a estimé qu’il était nécessaire de marquer d’une pierre blanche cette journée dédiée à l’environnement.

Si le défi des acteurs mondiaux est de parvenir à des changements transformateurs dans les politiques et choix pour permettre un mode de vie plus propre, plus vert et durable en harmonie avec la nature, pour le groupe Bolloré, il faut poser des actions fortes à même d’améliorer « notre environnement et notre cadre de vie ». C’est pourquoi, l’ensemble des directions que constitue le groupe a adhéré à l’initiative de « zéro ordure sur le site de la TRCB ».

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le président sonne la mobilisation d’ anciens militaires

ActuBurkina

Conduite de la Transition : les Nations unies notent une amélioration

ActuBurkina

Yako: Un enfant tué dans l’effondrement d’une maison

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR