ActuBurkina
A la une Société

JEU CONCOURS KOUKA 2016 : Les lauréats promettent de lutter contre la corruption  

 

La proclamation des résultats de la 10e édition du jeu concours KOUKA 2016 a eu lieu le 25 juin dernier dans la salle de conférences des archives nationales à Ouagadougou. Une cérémonie au cours de laquelle, les différents lauréats ont été récompensés par  le Réseau national de lutte anti corruption (REN-LAC).

 

Au total, 26 lauréats de l’école primaire et du secondaire ont été récompensés pour leur participation au jeu concours KOUKA 2016 sur la  bande dessinée intitulée : « La vente des places ». Ils ont reçu des vélos, des sacs, des dictionnaires, des bourses d’études  scolaires, etc., comme le prix de leurs efforts.  C’est Dramane Koné, président du jury qui a proclamé les résultats en présence des parents, enseignants, et initiateurs du jeu concours Kouka. Pour W. Karen Pascale Coulibaly et  Abdoul Rasak Koné, les lauréats du primaire et du secondaire,  se disent très heureux des récompenses, et promettent de contribuer à leur manière à la lutte contre la corruption qui s’avère être un frein au développement de toute nation. Selon le secrétaire exécutif du REN-LAC, Claude Wetta, ce jeu concours qui est à sa 10e édition est une initiative qui vise à passer par un jeu sur une bande dessinée, pour inciter les jeunes à  lutter contre ce fléau qui mine la société. Surtout que  poursuit-il, le domaine de l’éducation est la base d’acquisition du savoir et aussi un volet très crucial pour la réussite de ce projet. Pour lui, cela permet également  aux jeunes de s’intéresser à la lecture qui est un meilleur moyen d’apprentissage et de transmission des valeurs morales. En outre,  au vu de la grande participation des élèves cette année au jeu concours et la  vente de 35 000 exemplaires de la bande dessinée, Claude Wetta a estimé que « la mayonnaise est en train de prendre » car les élèves  s’y intéressent  de plus en plus.

Djeneba OUATTARA

(Stagiaire)

Articles similaires

DISCOURS DU PM : « Faire croire que tout est rose au Burkina Faso… est une insulte à l’intelligence de notre peuple » (Ablassé Ouédraogo)

ActuBurkina

Coup d’Etat au Burkina : « un revers du processus démocratique », selon le CISAG

ActuBurkina

CONCERT DE L’AMITIE : il n’aura plus lieu

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR