ActuBurkina
A la une Société

 MUTINERIES DE 2011: les 136 policiers révoqués  demandent leur réintégration

Le 10 janvier 2017, les policiers radiés suite aux mutineries de 2011 étaient devant les locaux du ministère en charge  de l’Administration territoriale pour  demander l’indulgence et la compréhension  du gouvernement et aussi réclamer leur réinsertion au sein de la police nationale.

 S’entretenir avec la hiérarchie, notamment le ministre en charge de la Sécurité en vue d’être situés sur leur dossier de réintégration à la police nationale. C’est ce qu’a déclaré le porte-parole des 136 policiers révoqués  en 2012  suite à la mutinerie de 2011,  Mahamadi Tidiga,  sur l’objectif de leur présence au ministère de l’Administration territoriale ce 10 janvier 2017. A l’en croire, ils souhaitent être réintégrés à la Police nationale par conséquent ils étaient là pour demander pardon. « La lutte c’est la lutte, je peux vous garantir que la lutte ne se gagne pas en un jour. Notons que nous avons franchi des années avant d’en arriver là. C’est depuis 2012 que nous avons commencé les négociations afin qu’on nous réintègre dans nos fonctions. Mais les autorités sont toujours restés indifférentes. C’est pour cela que nous avons décidé de changer de tactique car, c’est peut-être la manière de revendiquer qui ne convient pas aux autorités »», a-t-il dit ajoutant qu’ils se sont fixés des objectifs de sorte que 2017 soit une année décisive dans le cadre du traitement de leur dossier. Selon lui, il faut que les choses soient tirées au clair afin qu’ils soient situés sur leur sort. A son avis, s’il est vrai qu’il y a bel et bien des fautifs, il  est aussi vrai qu’il y a des innocents parmi eux, par conséquent, ils trouvent sévère  la sanction qui leur a été infligée.

 

Monique Wendpayangdé Soro

(Stagiaire)

 

Articles similaires

FERMETURE DES ECOLES AU SAHEL ET AU NORD : la réouverture, c’est pour bientôt

ActuBurkina

Burkina : La prestation de serment du nouveau contrôleur général d’Etat reportée

ActuBurkina

KENYA : un responsable informatique de la Commission électorale retrouvé mort

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR