ActuBurkina
A la une Société

FPDCT : plus de 100 milliards de FCFA injectés dans la réalisation de 12 000 projets, en 10 ans

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a organisé, le 28 août 2020, à Ouagadougou, un atelier d’immersion au profit de journalistes des régions du Centre et du Plateau central. Objectif : mieux faire connaitre la structure à ces hommes de médias mais par ricochet  montrer à l’opinion les différentes réalisations menées par la structure en 10 ans d’existence.

Dans le cadre de la commémoration de sa décennie d’existence, le FPDCT a décidé d’être sous les feux des projecteurs. A ce titre, la structure a initié une série d’activités dont l’organisation d’ateliers régionaux dans l’ensemble des 13 régions du pays au profit des professionnels des médias. L’atelier d’immersion  du 28 août dernier,  qui a concerné des journalistes du Centre et du Plateau central, était  donc pour  boucler la boucle de la série d’activités  initiées pour l’occasion. Pour l’essentiel, l’on retiendra qu’en une décennie d’existence, le FPDCT a fini par démontrer qu’il est et demeure le principal instrument de financement et d’accompagnement des collectivités territoriales. En témoigne les propos du directeur général de ladite structure, Bruno Dipama. « A ce jour, le FPDCT, c’est environ 110 milliards de FCFA mobilisés pour financer en gros 12 000 projets dans l’ensemble des 364 collectivités territoriales du pays, à savoir les 351 communes et les 13 conseils régionaux », a-t-il déclaré. Des  résultats qui ne peuvent laisser nul indifférent, certes,  mais  pour lesquels   la structure n’entend  rester dans l’autosatisfaction.   C’est pourquoi, ayant compris que les besoins des populations à la base sont devenus multiples et multiformes, le FPDCT a décidé de se réinventer. « Au bout d’une décennie,  nous devons nous-mêmes nous réinventer pour être à niveau pour un meilleur accompagnement des collectivités territoriales », a affirmé le DG, ce dans l’optique  de mieux financer  les collectivités territoriales  à travers  « un volume plus important que ce que nous faisons depuis une décennie ». C’est en cela que la restructuration du FPDCT qui est déjà  engagée,  permettra  à la structure de « prendre en charge toutes les missions qui lui sont assignées et d’être encore efficace et plus efficient dans ses interventions ».

Cette rencontre qui a concerné des journalistes de la région du Centre et celle du Plateau central a été l’occasion pour dresser les différentes réalisations  dans ces deux régions. Ainsi, dans la région du Centre composée de la commune de Ouagadougou, des huit collectivités territoriales et des six communes de la région, ce sont,  à en croire la cheffe d’agence FPDCT du Centre, Hortense Somé/Zougmoré, 109 infrastructures qui ont été réalisées pour un montant total de  9 866 489 943 FCFA mobilisés,  durant les dix ans.  Du côté du Plateau central, et selon la cheffe d’agence de ladite région, Aminata Oubda Koala,  ce sont 2 916 755 019 FCFA qui ont été mobilisés pour la réalisation de  322 projets scolaires, 18 projets  sanitaires et 347 infrastructures d’économie marchande réalisés, de 2011 à 2019.

 

le CEG de Widtoghin

 

Après avoir mieux fait connaissance avec le FPDCT, les participants ont eu droit à une visite guidée sur le site de l’école Widtoghin, dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou, où le FPDCT intervient. Là, c’est un CEG de 6 classes, plus précisément un bâtiment R+2 extensible, un bâtiment administratif et une latrine à 6 postes,  entièrement achevés qui ont été  présentés aux journalistes. D’un coût global de 172 539 276 FCFA, le projet a été  financé à hauteur de 100 millions de FCFA par le FPDCT.

Pour rappel, le FPDCT a été créé en 2004 et ses statuts particuliers adoptés en 2007. Il est doté de la personnalité morale et d’une autonomie financière et de gestion. Placé sous la tutelle technique du  ministère en charge de la décentralisation, et la  tutelle financière du  ministère en charge de l’économie, le FPDCT a effectivement démarré son appui aux collectivités territoriales  en 2008. Sa principale mission est de mobiliser des ressources, concourir au financement des programmes de développement des collectivités territoriales et contribuer au renforcement de leurs capacités techniques.

Colette DRABO

Articles similaires

INTERDICTION DE L’UTILISATION DU GAZ BUTANE PAR LES TAXIS : 30 octobre, date butoir

ActuBurkina

DOSSIER NORBERT ZONGO,  22 ANS APRES : « Seul François Compaoré pourrait expliquer pourquoi il se bat pour ne pas rentrer au pays, en attendant d’y être contraint », Chrysogone Zougmoré, président CODMPP

ActuBurkina

Tunisie: le président Saïed dissout le Parlement, huit mois après l’avoir suspendu

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR