ActuBurkina
A la une Culture

FESPACO 2021 : qui pour succéder à Joël Karekezy ?

La 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a ouvert ses portes au palais des sport de Ouaga 2000. C’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré himself qui a donné le clap officiel de la biennale de la fête du cinéma, devant de nombreux festivaliers. L’évènement se tient du 16 au 23 octobre 2021 sous le thème « cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis », avec le Sénégal comme pays invité d’honneur.

La course pour la succession du réalisateur Rwandais, Joël Karekezy, Etalon d’or du FESPACO 2019 est ouverte. En effet, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, par le clap officiel qu’il a donné ce 16 octobre 2021 au palais des sports de Ouaga 2000 a donné le top départ de la 27 e édition du FESPACO, qui va durer du 16 au 23 octobre 2021 au « Pays des hommes intègres ». Pour le président du Faso, la tenue de cette 27 édition du FESPACO montre la résilience du peuple burkinabè face au contexte sécuritaire et sanitaire. Il a salué les festivaliers qui sont venus des quatre coins du monde pour participer à la fête du cinéma africain. Aux réalisateurs et à tous ceux qui ont fait des films qui sont en compétition, le président du Faso leur a souhaité beaucoup de courage et surtout, que le meilleur gagne.

Le ministre sénégalais de la Culture, Abdoulaye Diop, a exprimé sa gratitude au président du Faso pour avoir fait de son pays, le Sénégal, le pays invité d’honneur de la 27e édition du FESPACO. « Ceci est la résultante de la qualité relationnelle qui existent entre les deux pays que sont le Burkina Faso et le Sénégal », s’est-il exprimé. Pour lui, le FESPACO est un festival international comme bien d’autres à travers le monde. Abdoulaye Diop a fait savoir que plus en plus, des films de belles factures et compétitifs sont produits par des réalisateurs de la sous-région Ouest africaine.

Une chorégraphie au cours de la cérémonie d’ouverture

Pour la ministre de la culture, des arts et du tourisme, Elyse Ilboudo, le thème de la présente édition se veut un faisceau de convergence en matière de cinéma, pour célébrer et magnifier les acteurs de la chaine cinématographique.  En effet, a-t-elle indiqué, le cinéma est en pleine mutation, et la tenue du FESPACO  2021 donne l’occasion de réfléchir sur le devenir du cinéma et de l’audiovisuel. Elyse Ilboudo a souligné que les défis du cinéma à relever sont nombreux. Entre autres difficulté selon la ministre en charge de la culture, il y a l’insuffisance de financements, la baisse de la production cinématographique, les difficultés liées à la diffusion et à l’exploitation. Pour l’édition 2021, ce sont au total 1132 films inscrits et 239 sélectionnés. Dans la catégorie long métrage, 17 films de 15 pays ont été retenus. « C’est le signe d’une vitalité cinématographique sur le continent », a affirmé Elyse Ilboudo. La cérémonie d’ouverture de la 27e édition du FESPACO a été ponctuée d’allocutions, de prestations musicales et chorégraphiques, qui ont tenu en haleine les festivaliers venus de divers horizons. Les pays présents à cette édition sont le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Thad, le Gabon et le Mali.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

MICHELLE OBAMA EN AFRIQUE : l’éducation des filles au cœur de la tournée

ActuBurkina

REBELLION IVOIRIENNE DE 2002 : le bras financier serait Kadhafi, selon un ex-chef rebelle

ActuBurkina

COALITION POUR LA REPUBLIQUE-PARTI PROGRESSISTE : Un nouveau parti dans le paysage politique

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR