ActuBurkina
A la une Economie

ELEVAGE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE: le Réseau Billital Maroobè renforce les capacités de résilience des ménages pastoraux vulnérables

Le Réseau Billital Maroobè (RBM) a entamé,  ce 7 septembre 2016 à Ouagadougou, trois jours de réflexion sur les conditions de mise en œuvre de deux projets pilotes  qu’il a entrepris pour  renforcer la résilience des pasteurs et agropasteurs face aux changements climatiques.

«  Caractériser les ménages pastoraux vulnérables ciblés par les interventions du RBM ; et harmoniser les outils de ciblages qui seront utilisés ». Voilà en somme les grands axes de l’atelier du Réseau Billital Maroobè (RBM), débuté le 7 septembre 2016 à Ouagadougou.  Le secrétaire permanent du RBM,  Boureima Dodo, a indiqué qu’à l’issue de l’atelier, les participants comptent disposer d’une démarche harmonisée de ciblage des bénéficiaires pour la mise en œuvre de deux projets.  Le premier projet s’articule autour de l’établissement d’un système viable et durable d’approvisionnement en aliment de bétail. Le second,  quant à lui,  porte sur  la conception des modèles de filets sociaux adaptés aux réalités de l’élevage pastoral. A en croire le SP,  pour atteindre les résultats escomptés,  les participants se focaliseront sur trois centres d’intérêts principaux à savoir la validation de la démarche de ciblage, la construction d’une base de données pour renforcer le suivi-évaluation et la configuration du dispositif de capitalisation. Selon lui,  1 900 ménages bénéficieront des appuis  des deux projets et les interventions   seront focalisées sur les grands axes de transhumance et les zones de concentration des animaux, tout en veillant à prendre en compte le calendrier de déplacement des troupeaux transhumants.

M. Dodo n’a pas manqué de dire que son réseau veut contribuer au renforcement de la résilience des pasteurs et agropasteurs face au changement climatique. «  Pour y arriver, nous allons établir des mécanismes de protection durable des troupeaux lors des périodes de crises pastorales, à travers la limitation des mortalités animales et la sauvegarde d’un noyau apte à favoriser la reconstitution du cheptel», a-t-il dit. Il a ainsi émis le vœu que les trois jours de travaux soient couronnés de succès pour déjà déposer les jalons de la réussite des projets pilotes que le RBM a initiés.

Sougrinoma Ismaël GANSORE

(Stagiaire)

Articles similaires

PROCESSUS ELECTORAL AU BURKINA : « Si on n’y prend garde, ce sont les coûts des élections qui vont dégoûter les citoyens », Newton Ahmed Barry

ActuBurkina

BOBO : une activité de Kadré Désiré Ouédraogo crée la polémique au sein du CDP

ActuBurkina

BURKINA : le chauffeur d’un député abattu par des hommes armés dans le Sahel

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR