ActuBurkina
A la une Société

Docteure Sttela Ouédraogo : la femme qui s’intéresse au régime juridique de protection équilibré dans les investissements de l’espace CEDEAO

L’école doctorale des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion, de l’Université Thomas Sankara a organisé, du 20 au 24 juin 2023, une semaine de soutenance de thèses au sein de ladite Université. Au total, six étudiants dont une étudiante ont défendu devant des jurys internationaux, les travaux de leurs recherches sur des thématiques diverses. Nous faisons un focus sur l’étudiante Sttela Anasthasie Ouédraogo/ Sawadogo, nouvelle docteure, qui s’est intéressée, dans ses travaux de recherche, à un régime juridique de protection équilibré dans les investissements de l’espace CEDEAO.

Sttela Anasthasie Ouédraogo/ Sawadogo est une étudiante de la faculté de droit à l’Université Thomas Sankara. Très studieuse, courageuse et endurante, cela lui a valu un parcours académique irréprochable jusqu’en année de thèse. Elle a fait sa recherche sur le thème : « La protection des investissements dans l’intégration régionale CEDEAO : contribution à la recherche d’un régime juridique de protection équilibré ». Le 23 juin 2023, à l’Université Thomas Sankara, l’impétrante a présenté les travaux de ses recherches consignés dans un document de plus de 400 pages devant un jury présidé par le professeur émérite de droit public, Jean du Bois De Gaudusson, de l’Université Montesquieu Bordeaux IV. Sttela Anasthasie Ouédraogo/ Sawadogo, après avoir défendu brillamment sa thèse devant le jury, a reçu la mention très honorable et jugée désormais, digne du grade de docteure en droit public.

LIRE AUSSI: Université Thomas Sankara: La soutenance inaugurale en droit public reçoit la mention très honorable

L’étudiante Sttela Anasthasie Ouédraogo/Sawadogo présentant les résultats de ses travaux

L’étudiante Sttela Anastasie Ouédraogo/ Sawadogo, unique femme parmi le groupe des six (6) étudiants à soutenir leur thèse au cours de la semaine de soutenance, se démarque non seulement par son abnégation au travail, mais aussi et surtout par son dévouement à la recherche scientifique et sa rigueur dans sa méthodologie de recherche.

La nouvelle Dre (2e à dr) pausant avec les membres du jury

Et son statut de femme n’est pas à négliger dans un contexte où les préjugés et pesanteurs sociologiques demeurent toujours une réalité pouvant peser en sa défaveur. Une femme endurante. Sttela Anastasie Ouédraogo/ Sawadogo, en est une. En effet, cette « jeune femme » était appelée à voyager fréquemment à l’international avec son époux dans le cadre des missions de ce dernier. Quand on sait que concilier études et déplacements fréquents n’est pas chose aisée, l’on peut comprendre que la nouvelle docteure a consenti de nombreux efforts et d’énormes sacrifices durant son parcours académique pour parvenir à de tels résultats qui sont, sans conteste, hautement satisfaisants.

La thèse de la docteure Sttela Anasthasie Ouédraogo/ Sawadogo a été encadrée par le Pr titulaire de Droit Public, à l’Université Thomas Sankara, Séni Mahamadou Ouédraogo auprès de qui, nous avons recueilli un témoignage sur le travail de son étudiante. Selon lui, aborder la problématique sous l’angle du genre pourrait être péjoratif ou du moins dévaluer la qualité du travail de l’impétrante. Cependant, il a souligné que cette particularité du genre devrait être prise en compte surtout dans le contexte du Burkina Faso où les préjugés et stéréotypes sont toujours à l’ordre du jour. « Stella Ouédraogo est studieuse et une brillante étudiante que nous avons reçue à la faculté de droit », a laissé entendre Pr Séni Mahamadou Ouédraogo.

Le Professeur agrégé de Droit international à l’Université York à Toronto, Awalou Ouédraogo, était l’un des rapporteurs lors de cette soutenance, aux côtés de deux autres. Il a salué également la pertinence du thème abordé ainsi que de la méthodologie de l’étudiante pour l’analyser.

 

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Bio express de Dre Sttela Anasthasie Ouédraogo

Docteure en Droit public et passionnée de l’enseignement et de la recherche, Sttela Anasthasie Ouédraogo/Sawadogo est née le 13 septembre 1992 à Ouagadougou au Burkina Faso. Ayant une expertise approfondie en protection des investissements, Sttela Anasthasie Ouédraogo/Sawadogo est déterminée à inspirer la prochaine génération d’étudiants en partageant une compréhension nuancée du système juridique et de ses implications sociétales.

Dans son parcours de Juriste Fiscaliste à Fisc Consulting International Ouagadougou de janvier 2020 à octobre 2020, Sttela Anasthasie Ouédraogo/Sawadogo avait pour charge l’analyse des lois fiscales nationales et internationales pour comprendre les obligations et les droits fiscaux des particuliers et des entreprises. Assistante d’Entreprise en Prospection et Gestion des Marchés Publics de mars 2016 à décembre 2016 à C.A.F.E Afrique SARL, Ouagadougou. La désormais docteure en droit public avait la charge d’analyser les documents d’appels d’offres pour comprendre les exigences et les critères d’évaluation.

Master en Droit International Public de 2015 à 2016 à l’Université Thomas Sankara, Sttela Anasthasie Ouédraogo/Sawadogo a soutenu sur le thème : « Le droit à un environnement sain : Un droit humain fondamental ». Elle a fait sa maîtrise en droit de 2011 à 2015 à l’Université Thomas Sankara.

Dre Sttela Anasthasie Ouédraogo/Sawadogo vient de réussir au concours direct de recrutement des assistants pour le compte des universités publiques du Burkina (Centre universitaire de Banfora).

Articles similaires

Nomination de Adama Traoré à la direction générale de l’ONEA : La Coordination CGTB/ONEA échange avec le ministre d’Etat, Bassolma Bazié

ActuBurkina

BEPC, BEP et CAP SESSION 2019 : 316 124 candidats en lice

ActuBurkina

Burkina: adoption de la charte constitutionnelle de la transition

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR