ActuBurkina
A la une Société

Diffusion de la lettre du ministre de la Santé sur les réseaux sociaux : « c’est de l’indiscipline notoire » (ministre Charlemagne Ouédraogo)

Le 14 octobre 2021, en marge de la  cérémonie de remise de don de trois ambulances médicalisées et du matériel sanitaire par la BAD  à son département, le ministre de la Santé Pr Charlemagne Ouédraogo a réagi après la publication, sur les réseaux sociaux, d’une lettre qu’il a adressée à son collègue de l’Education, sollicitant l’aide de ce dernier dans le déploiement des vaccins anti-covid, au profit des enseignants et des élèves âgés de plus de 18 ans.

Le ministre de la Santé Pr Charlemagne Ouédraogo est très remonté après la publication de sa lettre en date du 5 octobre adressée à son collègue en charge de l’éducation nationale, une lettre dans laquelle il demandait son aide en vue d’une large couverture de la vaccination contre le Covid-19 dans les établissements scolaires, notamment  la vaccination des élèves âgés de plus de 18 ans et des enseignants. Pour le Pr Ouédraogo, l’acte posé par les auteurs relève tout simplement de  « l’indiscipline notoire ». « Il y a des règles qui doivent amener à ne pas diffuser des informations de ce genre sur les réseaux sociaux parce que les réseaux sociaux  sont ouverts au monde. Ceux qui le font, nous leur disons que c’est de l’indiscipline notoire et que ce n’est pas une fierté non plus !», a-t-il dit.

Selon lui, il est de la responsabilité du gouvernement d’assurer la protection de la population et « ces informations négatives qui nous reviennent ne vont pas perturber la sérénité du gouvernement à prendre des initiatives pour protéger la population ». Tout en relevant que la vaccination « est volontaire mais très encouragée », le ministre a indiqué que tout ce qui est  fait, est fait en toute responsabilité. « Et nous le faisons pour le bien du Burkina, pour le bien des Burkinabè, pour le vivre ensemble et pour améliorer nos économies », a-t-il ajouté.

CD

Articles similaires

Lutte contre le terrorisme : Bassolma Bazié à l’écoute des préoccupations des syndicats des corps paramilitaires

ActuBurkina

Coopération Burkina Faso-Turquie : « La Turquie est là pour accompagner le Burkina Faso », selon l’ambassadrice Nilgün Erdem Ari

ActuBurkina

ABRAHAM BADOLO, président de l’ADP : « notre cher pays tangue en plein tempête vers une destination incertaine »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR