ActuBurkina
A la une Santé

COVID-19 AU BURKINA : trois nouveaux variants identifiés

Le point de presse du gouvernement de ce vendredi 29 janvier 2021 par le responsable du Comité de lutte contre la pandémie, Dr Brice Bicaba, fait état de 46 nouveaux cas confirmés dont 28 Ouaga, 17 Bobo-Dioulasso et 01 à Koudougou, 42 nouvelles guérisons portant à 8867 le nombre de guérisons.

 En Afrique, le Burkina occupe le 7e rang avec 10 157 cas confirmés à la date du 28 janvier 2021. C’est l’information donnée par le comité de lutte contre la pandémie dans son traditionnel point de presse mensuel. En termes de décès dans la zone CEDEAO, le Burkina occupe la 13e position avec 120 décès, soit une létalité de 1,18%. Selon de Dr Brice BICABA, on note une baisse légère de cas positifs ces derniers jours, après l’explosion du nombre de cas enregistrés durant le mois de décembre avec 4 200 cas positifs. Le pays a également augmenté sa capacité à faire des tests et dispose de 16 laboratoires capables de traiter les échantillons en plus des tests de diagnostics rapides.

Il a en outre confirmé que dans le cadre du projet Réseau africain pour l’amélioration du diagnostic, épidémiologie et gestion des agents infectieux courant (ANDEMIA), une équipe de chercheurs de l’Institut national de santé publique (INSP) en collaboration avec une équipe de chercheurs de l’institut allemand Robert Koch, a mené des recherches. Les travaux ont donc permis d’identifier trois nouveaux variants de coronavirus circulant au Burkina Faso notamment le 19B, 20B et 20A. A en croire Dr Bicaba, ces variants sont similaires à ceux présents dans plusieurs autres pays de la sous-région ouest-africaine. En attendant de nouveaux résultats, il est nécessaire de respecter les mesures barrières, selon Dr Bicaba.

Dans l’analyse des tests et des prélèvements, « nous sommes passés de 16 à 21 laboratoires avec des tests de diagnostic rapide dans les centres de santé à Ouagadougou », a-t-il indiqué. Mais, a-t-il renchéri, « nous travaillons à ce que ces tests soient réalisables dans toutes les régions ». De l’avis du Dr Bicaba, la demande de tests était très forte et les laboratoires étaient sous pression. Et pour pallier cette situation, « nous avons opérationnalisé des sites qui fonctionnent 24h/24 pour les voyageurs », a-t-il laissé entendre. Au CMA de Pissy par exemple, le test se fait 24h/24 et pour les autres sites, le test se fait de 07h30 à 17h contrairement au programme initial, a-t-il fait savoir.

« Le Burkina Faso est dans l’initiative COVAX, une initiative qui est soutenue par l’OMS dont l’objectif vise à faciliter l’acquisition des doses aux pays les moins nantis », a affirmé Dr Bicaba.

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

INSURRECTION POPULAIRE DES 30 ET 31 OCTOBRE 2014: la journée de lundi est chômée et payée

ActuBurkina

HEURTS ENTRE ANTI-KABILA ET POLICIERS: 17 morts et 14 blessés

ActuBurkina

Mobilisation des recettes : la Direction générale des douanes réalise un taux de 100,38% au cours du premier trimestre 2024

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR