ActuBurkina
A la une Société

Coupure de l’Internet mobile : les acteurs du E-commerce expriment leur mécontentement

 La League des acteurs du E-commerce a animé un point de presse ce 18 janvier 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi pour ces entrepreneurs du domaine numérique, de dénoncer la restriction de l’utilisation des réseaux sociaux en l’occurrence Facebook. Pour ces jeunes entrepreneurs, la coupure de l’Internet mobile courant novembre 2021 et celle de janvier 2022 ont porté un coup dur commerce en ligne.

 Ils sont environ mille (1000) à Ouagadougou et près de quatre cent (400) à Bobo-Dioulasso, ces jeunes entrepreneurs du E-commerce qui souffrent le martyr depuis le début des perturbations de connexion mobile et la restriction récente de l’utilisation du réseau social Facebook. Pour exprimer leur mécontentement, ils ont animé une conférence de presse ce 18 janvier 2022 à Ouagadougou.

Selon Kevin Arsène Sampebgo, président de la League des acteurs du E-commerce, le réseau social Facebook est devenu pour les jeunes commerçants, un moyen de prédilection pour écouler leurs produits et services. « Couper cet outil de travail, signifie pour nous entrepreneurs, conduire beaucoup de jeunes au chômage », a-t-il signifié. De l’avis de Kevin Arsène Sampebgo, depuis le début des perturbations de la connexion jusqu’à la restriction de l’utilisation de Facebook, les audiences de leurs pages connaissent une baisse estimée à 90% pour ceux qui ont des boutiques physiques et 95% pour ceux qui ont des boutiques en ligne. « Nous subissons une augmentation des charges liées à la communication afin de rester toujours visible malgré le risque de ne pas pouvoir rentabiliser », a martelé le Président de la League, Arsène Sampebgo.

Assami Ouédraogo est un jeune promoteur et responsable d’une entreprise de vente de vêtements en ligne à Ouagadougou et dans plusieurs villes du Burkina. Selon lui, la restriction de l’accès à Facebook a fait chuter considérablement son chiffre d’affaires.

Par ailleurs, les conférenciers disent attendre du gouvernement une explication sur cette affaire et le rétablissement rapide de Facebook. « Notre objectif est purement et simplement d’attirer l’attention de nos décideurs afin qu’ils nous permettent de mener nos activités dans la sérénité et de contribuer ainsi au développement de notre patrie » a conclu Arsène Sampebgo.

Daouda KIEKIETA (Stagiaire)

 

Articles similaires

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU BURKINA : le REN-LAC appelle à « la mobilisation citoyenne » contre le fléau

ActuBurkina

ATTAQUE DU CAFE ISTANBUL : le témoignage de Hassane Guébré, le gérant de parking

ActuBurkina

Ouagadougou : 28 engins volés retrouvés et remis à leurs propriétaires

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR