ActuBurkina
A la une Culture

COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS DE VIET VO DAO :Les Etalons voshings affûtent leurs armes pour l’expédition du Maroc

Du 2 au 6 avril 2015, la ville de Saleh au Maroc va accueillir la 3e édition de la coupe d’Afrique des nations de vovinam viet vo dao qui va réunir huit pays. Une compétition à laquelle, le Burkina va prendre part pour la toute première fois de son histoire et c’est pour la circonstance que les Etalons voshings présélectionnés sont en pleine préparation depuis quelques temps. En attendant l’arrivée de ceux de Bobo-Dioulasso, Sita Barro et Houdou Barro, les voshings de Ouagadougou que sont Robert Rouamba, Seydou Tapsoba, Boukary Sini, Philippe Sawadogo, Patrice Sanou, Guillaume Kouraogo, Israël Mano, Joël Birba, Seydou Kaboré, Ada Bayepouna, Faouziatou Nikièma et Ghislain Yeltigri se retrouvent sur le tatami de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers pour travailler sous la supervision du directeur technique national de la Fédération burkinabè de vovinam viet vo dao (FBVVVD), Me Moussa Nassouri. Ce dernier fait savoir que c’est depuis le mois d’août 2014 qu’ils ont commencé les entrainements tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis pour trois à quatre heures de séances. Dans l’ensemble, dit-il, tout se passe bien et chacun des combattants se bat comme il peut dans l’espoir de figurer dans la sélection définitive. Il souligne que le président de la fédération a mis les moyens à leur disposition et avec les athlètes, ils mettent l’accent sur tous les aspects techniques parce qu’ils visent le maximum de médailles au Maroc.
Et Me Moussa Nassouri d’indiquer qu’il n’y a pas de préférence et l’accent est mis sur les combats, la lutte vietnamienne, les kuyens ou katas. Pour avoir occupé le 4e rang au championnat du monde en 2014, le Burkina est très attendu à la 3e CAN et c’est dans ce sens que le directeur technique national affirme qu’ils y vont avec l’envie de rafler les médailles. Me Moussa Nassouri nous apprend qu’il reçoit des appels du Mali, du Sénégal et même du Maroc qui veulent savoir comment les Burkinabè préparent la compétition et s’ils y seront. D’ailleurs, relève-t-il, le Maroc a fait soustraire de cette CAN, une technique où le Burkina avait la possibilité de rafler une médaille. Le trésorier général de la FBVVVD, Adama Ouédraogo a saisi l’occasion pour rappeler que c’est le Burkina qui devait accueillir cette CAN en 2014 mais faute de moyens, celle-ci n’a pu se tenir et pour la préparation de cette prochaine campagne continentale, la fédération est obligée de faire avec les moyens de bord sur fonds propres et en préfinançant grâce à quelques rares partenaires. Le budget tourne autour de 20 millions de FCFA et la fédération attend toujours la réaction du ministère des Sports et des Loisirs pour satisfaire au déplacement et au séjour de la délégation burkinabè.
A.B

Articles similaires

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : la gestion du département décriée par le SAMAE

ActuBurkina

Terrorisme  au Burkina : Deux catégorie de djihadistes s’affrontent, selon  le journaliste, Newton Ahmed Barry

ActuBurkina

Action humanitaire: Une délégation de l’Ambassade du Royaume Uni au Burkina avec résidence au Mali reçue par Nandy SOME/DIALLO

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR