ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Présidentielle libyenne :  la candidature de Seif al-Islam Kadhafi validée

Seif al-islam reste en lice pour l’élection présidentielle du 24 décembre en Libye. Jeudi en effet, la Cour d’appel de Sebha, dans le sud a ordonné le rétablissement du fils de l’ex-président Kadhafi comme candidat. Retoquant ainsi le rejet prononcé par la commission électorale le 24 novembre.

‘’ Une victoire de la justice, et ensuite celle de la volonté du peuple », s’est félicité son avocat Khaled al-Zaydi, après l’audience.

L’Autorité électorale en Libye avait invoqué des condamnations antérieures liées à l’usage de la violence contre des manifestants pour justifier sa décision.

Mais l’examen de l’appel n’aura pas été un fleuve tranquille. Des partisans de l’homme fort de l’Est, Khalifa Haftar, lui-même candidat, ont bloqué pendant une semaine l’accès au tribunal.

Seif al-Islam Kadhafi, 49 ans, a été condamné à mort en 2015, avant de bénéficier d’une amnistie. Candidat, il mise sur le soutien des nostalgiques de Moammar Kadhafi, son père. le candidat est toujours recherché par la Cour Pénale Internationale.

L’élection présidentielle en Libye, est sensée ramenée la stabilité dans ce pays plongé dans la violence depuis 2011.

Mais des écuelles subsistent cependant, quelque 2,4 millions de Libyens ont récupéré leur carte d’électeur, sur une population de sept millions, selon la commission électorale. Non sans accrocs : sur les réseaux sociaux, certains ont affirmé ne pas avoir trouvé leurs cartes, récupérées selon eux par d’autres, alimentant les suspicions de fraude.

La commission électorale a indiqué que plus de 2 300 cartes d’électeurs ont été dérobées dans cinq bureaux de vote par des hommes armés dans l’Ouest, notamment à Tripoli mercredi.

Africanews

Articles similaires

LE PRESIDENT DU CNT, SHERIF SY REJETTE LES PROPOSITIONS DE LA MEDIATION ET DEMANDE L’ARRESTATION DE DIENDERE

ActuBurkina

UNESCO : Les Etats-Unis et Israël se retirent

ActuBurkina

RETRAIT ANNONCE DES 105 000 PARCELLES ILLEGALEMENT ACQUISES : « …il ne revient pas au consommateur de payer pour cela », selon la LCB/Kadiogo

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR