ActuBurkina
A la une Politique

COP21 : 2 ans après, nouveau sommet à Paris pour « entretenir la dynamique »

Ce mardi, une soixantaine de responsables internationaux sont attendus près de Paris pour un nouveau sommet sur le climat destiné à « entretenir la dynamique » lancée par la COP21. Les Etats-Unis en sont absents, mais des acteurs privés américains participent aux rencontres.

Ce sommet avait été annoncé en juillet dernier par Emmanuel Macron, après la décision de Donald Trump de sortir de l’accord de Paris. Ce mardi, la France accueille le « One Planet Summit », qui réunit à la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement.

Les Etats-Unis absents, mais des acteurs américains impliqués

Co-organisée par la France avec l’ONU et la Banque mondiale, elle réunit des acteurs publics et d’autres privés, comme des ONG, des startups ou des banques, avec un objectif : maintenir la dynamique lancée par la COP21 en 2015 à Paris, et trouver de nouveaux financements pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Sans surprise, les Etats-Unis de Donald Trump ne sont pas présents à ce sommet. Mais plusieurs associations et entreprises américaines sont impliquées, mais aussi des Etats et des mairies, pour tenter de rassurer face à l’inquiétude d’un essoufflement du mouvement international de lutte contre le réchauffement climatique.

L’objectif de 2°C inatteignable ?

Ce sommet devrait déboucher, en fin de journée, sur une déclaration qui contiendra une douzaine d’engagements, mais sans cadre juridique. « _On doit agir pour changer profondément les choses_, et en même temps, il faut faire pour celles et ceux qui viendront et qui eux n’ont pas le choix, qui hériteront d’une planète qui est peut-être déjà condamnée », a déclaré le président de la République lundi.

L’objectif de limiter à 2°C le réchauffement climatique d’ici à 2100 semble en effet de plus en plus difficile à atteindre. Lundi, Laurent Fabius a déclaré que « les 2 degrés, ce n’est pas foutu, mais le juge de paix c’est entre aujourd’hui et 2020 ». Dès avant le début du sommet, des banques comme BNP Paribas et le Crédit agricole ont pris des engagements vis-à-vis des pouvoirs publics pour les soutenir dans cette lutte.

France Bleu

Articles similaires

AVIS DE RECRUTEMENT HAGE MATERIAUX

ActuBurkina

ActuBurkina

COMITÉ INTERPARLEMENTAIRE DU G5 SAHEL : le secrétaire exécutif reçu par le Premier ministre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR