ActuBurkina
A la une Politique

Coopération Burkina Faso-USA : Deux conseillers du Sénat américain reçus par le Premier ministre

Le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, s’est entretenu ce mardi 4 avril 2023 en fin de matinée, avec deux conseillers du Sénat américain, Maggie Dougherty et John Tomaszewski. Les deux personnalités ont dit être venues apprendre davantage sur la situation de notre pays, afin de permettre aux sénateurs américains de prendre des décisions qui lui sont favorables.
La délégation américaine reçue en audience ce 04 avril 2023 par le chef du Gouvernement, était conduite par l’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique au Burkina Faso, Mme Sandra Clark. « Nous avons fait un tour d’horizon de notre coopération bilatérale », a-t-elle déclaré, à sa sortie d’audience. « Nous avons eu l’immense plaisir ce matin, de discuter avec quelques ministres du Gouvernement du Burkina Faso, et nous venons de terminer une session d’échanges avec Son Excellence Monsieur le Premier ministre. Nous allons nous assurer qu’à l’issue de ces échanges, les informations que nous avons reçues, soient bien transmises en retour, aux autorités du Sénat », a confié pour sa part, le conseiller John Tomaszewski.
Pour le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, le Burkina Faso et les Etats-Unis d’Amérique sont des partenaires naturels. Il s’est dit favorable au maintien et à l’amélioration des relations entre les deux pays. Cependant, il a déploré le fait que les USA n’aient pas prêté main forte au Burkina Faso, depuis qu’il fait face au terrorisme. « Nous avons attendu des aides pendant longtemps. Ceux qui peuvent nous aider sont les bienvenus. Ce sont les épreuves qui nous ont fait comprendre que nous devons changer de paradigme », a soutenu le chef du Gouvernement.
Répondant au conseiller John Tomaszewski qui a laissé entendre que les lois américaines ont des impacts sur les relations qu’entretiennent les Etats-Unis d’Amérique avec notre pays, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla a estimé que cet argument ne tient pas la route. En effet, a-t-il souligné, les lois sont faites par les hommes et elles peuvent être modifiées.
Il a enfin souhaité que les deux pays renforcent davantage leurs relations, à travers un partenariat loyal.
DCRP/Primature

Articles similaires

Coût d’Etat au Burkina: Le NTD salue le changement à la tête du MPSR

ActuBurkina

Nations Unies: Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau

ActuBurkina

Littérature: Lookmann Sawadogo signe son second livre

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR